Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Ce soir, les aurores boréales sont de retour !

Publié par Killian Ravon le 10 Juin 2024 à 15:48
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Les passionnés d’astronomie se frottent déjà les mains à l’idée d’assister à un spectacle céleste hors du commun ! D’après les experts, de magnifiques aurores boréales devraient colorer le ciel français de leurs danses multicolores dès ce lundi 10 juin.

La suite après cette publicité
Aurores boréales norvégienne

Une véritable pluie d’étoiles filantes sera ainsi visible à l’œil nu, spécialement dans le nord de l’Hexagone. Un événement rarissime que tous les curieux du ciel se doivent d’admirer !

Un nuage arc-en-ciel aperçu dans le ciel ! Un phénomène incroyablement rare Un nuage arc-en-ciel aperçu dans le ciel ! Un phénomène incroyablement rare

La suite après cette publicité

Une éruption solaire titanesque en est la cause

À l’origine de cette féerie lumineuse annoncée pour lundi ? Une gigantesque éjection de masse coronale. Autrement dit, une violente éruption solaire qui a jailli dans la nuit du 7 au 8 juin. Son point de départ : la région active AR3697, une tache imposante à la surface de notre étoile. Cette éruption de classe M9.8 (quasi maximale) a projeté dans l’espace des milliards de particules chargées, formant un immense nuage de plasma foncant droit sur la Terre.

Son arrivée est prévue pour le 10 juin, avec un risque élevé de tempêtes géomagnétiques de niveau G2 à G3. Les conséquences ? Des perturbations possibles des réseaux électriques et télécoms. Mais surtout, un fabuleux spectacle de lumières dansantes dans la voute céleste nocturne !

La suite après cette publicité

Une planète similaire à la Terre découverte, elle pourrait être habitable ! Une planète similaire à la Terre découverte, elle pourrait être habitable !

Le nord de la France aura la primeur du spectacle

« Si nous atteignons le niveau G3, les aurores boréales seront visibles jusqu’à nos latitudes », prévient avec enthousiasme sur Twitter Fabrizio Bucella, physicien à l’université de Bruxelles. Une prévision que confirme Pierre Henriquet, médiateur scientifique en astronomie : « Les modèles annoncent que ce flux de particules solaires atteindra notre environnement terrestre. Si le champ magnétique est favorable, de superbes aurores s’offriront à nous, au moins dans le Grand Nord. »

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Trop tôt pour connaitre l’ampleur exacte du phénomène. Mais les régions septentrionales françaises, comme de nombreux pays nordiques européens, auront une vue imprenable sur ce délice pour les yeux. Un avant-gout alléchant peut-être de ce qui nous attend ces prochaines années…
Les années à venir s’annoncent propices aux aurores

Car le Soleil évolue selon un cycle de 11 ans environ. Et notre astre vient tout juste d’entrer dans une phase de pics d’émissions de particules et d’éruptions violentes. Cela pourrait bien annoncer une succession d’aurores boréales de plus en plus intenses, visibles sous des latitudes toujours plus basses au fil du temps.

Fin mai, Alexi Glover, coordinateur de la météo spatiale à l’Agence spatiale européenne, mettait d’ailleurs en garde : l’activité solaire bat son plein, loin d’être terminée ! Ces turbulences ne cesseront de se multiplier avant un répit. De quoi nous réserver de nombreuses soirées célestes magistrales à venir, et ce, dès aujourd’hui à 22 h 00 !

La suite après cette publicité

Avec un peu de chance, d’hypnotiques aurores boréales onduleront dans les nuages. Selon les spécialistes, cette perspective deviendra de plus en plus fréquente dans les années à venir. Une excellente raison de garder un œil avisé sur la voute céleste pour ne rater aucun prochain festival de lumières !

tempête géomagnétique (2) Alerte tempête géomagnétique : quelles conséquences pour la Terre ? Alerte tempête géomagnétique : quelles conséquences pour la Terre ?

Qu’est-ce que le niveau G2 et G3 ?

La suite après cette publicité

Les niveaux G2 et G3 évoqués correspondent à l’échelle planétaire d’activité solaire. Le G2 qualifie une tempête modérée, pouvant entrainer des problèmes de signaux pour les opérateurs satellitaires et des perturbations des réseaux électriques. Le G3 représente un orage géomagnétique fort, susceptible de provoquer des pannes plus larges et des dégâts sur certains systèmes en orbite.