Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Food

Chocolatine ou pain au chocolat ? Un historien met fin au débat pour de bon !

Publié par Celine Spectra le 11 Fév 2022 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jean Lapoujade, boulanger toulousain a récemment écrit un livre intitulé “Les mots du pain”. Pour rédiger cet ouvrage, l’homme s’est longuement renseigné sur l’origine exacte de certains mots utilisés dans la boulangerie.

Et il s’avère que parmi ses nombreuses trouvailles, il y en a une qui va bouleverser un débat long de plusieurs années.

Chocolatine ou pain au chocolat Un historien met enfin tout le monde d'accord !

Image Pixabay

>> A lire aussi : « Galette zizi » : avec ses fèves en forme de pénis pour la galette des Rois, ce boulanger coquin fait un carton ! 

Un historien met enfin tout le monde d’accord !

Pain au chocolat… Chocolatine… Une guerre sans fin a lieu depuis des décennies entre le reste de la France et le réfractaire Sud-Ouest. Des historiens ont souhaité apporter enfin un élément de réponse et Jean Lapoujade fait partie de ces personnes.

Lorsqu’il a voulu se pencher sur la rédaction de son livre « Les mots du pain », le boulanger originaire de Toulouse a fait une étonnante découverte : le mot chocolatine a fait son apparition au milieu du XIXe siècle. À cette époque, un certain Zang August, avait amené la baguette en France. Ainsi que le croissant, en commémoration à une victoire des Autrichiens sur les Turcs en 1 683 et une première version au chocolat, nommé ‘Schokoladeen croissant‘.

>> A lire aussi : Un ours se fait un festin nocturne dans une boulangerie 

C’était le goûter de l’époque.

À cause de l’accent autrichien, les Parisiens ont préféré nommer la viennoiserie « chocolatine ». Pendant plusieurs décennies, la chocolatine a donc prospéré.

Mais au début du XXe siècle, lorsque les boulangers ont revisité la recette en remplaçant la pâte à brioche par une pâte feuilletée, ils ont également changé l’appellation et l’ont rebaptisé pain au chocolat. Cela ayant pour but de faire un lien avec leur métier. Mais aussi, car cette viennoiserie se consommait au goûter et à cette heure-là, les Français mangeaient du pain avec un bout de chocolat.

Personne ne sait pourquoi seul le Sud-Ouest a résisté précise Jean Lapoujade.

>> A lire aussi : Blague du jour : Un type vient voir son boulanger et rouspète 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.