Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Une image d’oignons bloquée par Facebook pour une raison absurde…

Publié par Elisa GERLINGER le 12 Oct 2020 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une photo d’oignons a été bloquée par l’algorithme de Facebook. La raison ? Elle était jugée « trop sexy »…

La suite après cette publicité

L’algorithme de Facebook serait-il en train de buguer ? Gaze Seed Co., un magasin de semences et d’engrais au Canada, a posté une image sur Facebook d’un tas d’oignons pour promouvoir ses graines. Une photo tout à fait banale qui apparement n’aurait pas plus au réseau social. Le filtre anti-nudité de Facebook a bloquée la publication, qu’il jugeait « ouvertement sexuelle ». « Nous venons donc d’être avertis par Facebook que la photo utilisée pour notre graine Walla Walla Onion est « ouvertement sexuelle » et ne peut donc pas être annoncée pour être vendue sur leur plateforme … Pouvez-vous la croire ? » , avait publié le magasin.

La suite après cette vidéo

Des oignons jugés « trop sexy »

« Je suppose que quelque chose dans les deux formes rondes des oignons pourrait être interprété comme des seins ou quelque chose comme ça » , explique Jackson McLean, directeur de l’entreprise canadienne. Le texte au-dessus de l’annonce, décrivait l’oignon comme étant « extrêmement sucré, doux et gros ». Cela a peut-être joué dans la suppression du post.

La suite après cette publicité

L’erreur a finalement été repérée par Facebook quelque temps après et l’annonce a fini par être publiée. La variété de l’oignon, appelé Walla Walla, n’était pas connue par l’algorithme automatisé. Cela explique sûrement le malentendu, comme le précise à CBC Meg Sinclair, responsable des communications chez Facebook Canada.

Pas la première erreur

Entre janvier et mars 2020, le réseau social a supprimé 39,5 millions de contenus montrant de la nudité, rapporte le Guardian. Au total, 99,2% d’entre eux ont été supprimés automatiquement par l’intelligence artificielle de la plateforme, visiblement avec de nombreuses erreurs. Sur la même période, il y aurait en effet eu 2,5 millions d’appels contre ces suppressions et 613.000 publications ont finalement été restaurées.

La suite après cette publicité

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, avait admis en 2018 qu’il est « beaucoup plus facile de créer un système d’IA capable de détecter un téton que de déterminer ce qu’est un discours de haine ».

>>> À lire aussi : Comment supprimer un compte Instagram ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.