Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Un cimetière vieux de 2000 ans est niché sur une falaise

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 04 Sep 2022 à 7:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si la plupart des cimetières que l’on connait dans nos cultures occidentales sont sur des surfaces planes et structurées de façon géométrique, ce n’est pas la même chose dans d’autres cultures. Notamment en Asie et plus précisément aux Philippines dans la province de Sagada. Là-bas, les morts prennent de la hauteur et d’une manière bien précise.

philippines

Un repos en hauteur

Si vous vous baladez dans la région de Sagada aux Philippines, vous serez surpris de découvrir des cimetières peu ordinaires.  Pendant des siècles, une tribu des Philippines n’a pas tant enterré ses morts mais les a hissés sur une paroi rocheuse. Les cercueils sont empilés les uns sur les autres à flanc de montagne.

Une façon qui peut paraitre excentrique pour certains, mais qui a une véritable signification pour cette tribu. Depuis leur découverte, des touristes affluent du monde entier pour découvrir ces tombes presque suspendues dans le vide. C’est le peuple Igorot qui est à l’origine de de cette tradition.

Un rituel ancestral

Cette tradition extraordinaire date d’il y a plus de 2000 ans. A la base, ce sont les personnes âgées qui sculptaient leur propre tombe dans la roche. Ensuite, c’est tout un cérémonial qui se déroulait au moment du décès de la personne. La dépouille est placée dans une « chaise de la mort » pour éviter la décomposition.

Quelques jours plus tard, le défunt est enterré. Le cercueil est alors suspendu au-dessus du sol et cloué au flanc de la falaise de « Echo Valley » . Selon la tribu, cela protège les morts des inondations lors des tempêtes tropicales du pays, tout en leur permettant un passage plus facile au paradis.

Jusqu’à plus récemment, les Igorots cassaient les os du corps pour les mettre en position fœtale à l’intérieur de minuscules cercueils d’un mètre de long. Certaines personnes laissent des objets à côté de la tombe, pour que les défunts puissent les utiliser dans l’au-delà, comme par exemple une chaise pour admirer la vallée.

0