Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Des chasseurs pour faire respecter le confinement ? Cette décision qui fait scandale ! (vidéo)

Publié par Justine le 10 Avr 2020 à 17:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le préfet de Seine-et-Marne opte pour la manière forte ! Pour que la population respecte le confinement, il a réquisitionné des chasseurs pour faire régner l’ordre. Une initiative très discutée…

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Coronavirus : en voyant son motif de sortie sur son attestation, la police l’a verbalisé immédiatement !

La suite après cette vidéo

Le Confinement en Seine-et-Marne durcit

La suite après cette publicité

En confinement depuis le 17 mars, la France est à l’arrêt à cause de l’épidémie de Coronavirus. À ce jour, le pays dénombre 12 210 décès, même si les entrées en réanimation se font moins importantes.

De ce fait, il est essentiel de respecter les gestes barrières ainsi que les mesures de confinement. Après avoir repéré un certain relâchement de la part des Français, certains durcissent les règles. C’est le cas du préfet de Seine-et-Marne qui utilise tous les moyens à sa disposition pour faire régner l’ordre.

>>> À lire aussi : Arrêt de travail : la CPAM étend la possibilité des arrêts de travail

La suite après cette publicité

Des mesures strictes de Confinement

Thierry Coudert, le préfet de Seine-et-Marne a pris une décision forte pour « assurer la sécurité de la population ». Il a dressé une liste de chasseurs et de gardes-chasse qui doivent « signaler aux représentants des forces de l’ordre » les individus qui ne respectent pas le confinement, peut-on lire dans un arrêté.

Par ailleurs, le document précise les tâches que doivent accomplir les chasseurs. Le préfet justifie sa décision à cause du contexte de « l’aggravation de la situation sanitaire ». Ces mesures étonnantes ont été repérées par Marc Rees, le rédacteur en chef de Next Impact.

La suite après cette publicité

Ces mesures ont été mises en place le 3 avril et fort heureusement, « Aucun procès verbal n’a été dressé sur la base de ce dispositif » affirme le préfet. Aujourd’hui, « Leur base juridique s’avérant néanmoins fragile, ces arrêtés ont été retirés et le dispositif ne sera pas reconduit les prochains week-ends », lit-on dans un communiqué repris sur France Info.

>>> À lire aussi : Confinement : ce couple en lune de miel se retrouve coincé dans un hôtel de luxe aux Maldives, quel dommage !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.