Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Découverte d’un reptile préhistorique avec des os en forme de bulles sur le crâne

Publié par Anissa Duport-Levanti le 02 Juil 2013 à 10:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

« Imaginez un reptile de la taille d’une vache, avec un squelette bosselé et une armure osseuse le long de son dos » demande Linda Tsuji, la directrice de la nouvelle étude ayant mis au jour cet étrange animal préhistorique. Cette nouvelle espèce nommée Bunostegos akokanesis modifie encore une fois la perception des scientifiques sur la période à laquelle il évoluait. Il est vrai que seules des suppositions peuvent être émises concernant cette époque lointaine où tous les continents étaient réunis sur la pangée (il y a 360 millions d’années), et que les différentes espèces vivantes et leur multitude de cousins rendent la tâche de découvrir leurs singularité très ardue…

La suite après cette publicité
Bunostegos akokanesis. Illustration courtesy Marc Boulay

Bunostegos akokanesis.
Illustration courtesy Marc Boulay

La suite après cette vidéo

Jusqu’ici, les paléontologues pensaient que l’espèce des Pareiasaures (herbivore à laquelle le Bunostegos appartient et la plus courante à cette ère) héritait ses caractéristiques bosselées de la transmission génétique, donc que cette morphologie particulière était héréditaire. Mais voilà, il semble en fait que cela tient à la région où ces spécimens les plus bossus évoluaient. En effet, d’après les scientifiques, cette espèce de Pareiasaure vivait recluse dans une zone désertique (actuellement située au Nord du Niger) ce qui l’a empêchée de se reproduire avec d’autres Pareiasaures, et l’a forcée à déployer ces protubérances osseuses hyper-développées pour s’adapter à son lieu de vie. 

Pangea_animation_03

Cette découverte permet à la communauté scientifique d’affirmer deux faits qui n’étaient jusque là que des hypothèses : tout d’abord, certaines espèces étaient endémiques à des régions précises de la Pangée et vivaient donc dans ces zones localisées sans en bouger, et il semble également confirmé que le centre du supercontinent abritait un désert extrêmement sec, et climatiquement isolé des autres régions. Le Nord de l’Afrique était donc déjà un désert il y a près de 300 millions d’années ! Fascinant non ? Découvrez aussi ces 3 exo-planètes semblables à la Terre qui pourraient un jour sauver l’humanité…

source : National Geographic

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.