Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Ces 4 parents polyamoureux sont tellement proches qu’ils ne savent pas qui est le père des jeunes enfants

Publié par Quentin VIALLE le 14 Mai 2022 à 10:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au rayon des familles insolites… Deux couples amoureux sont si proches qu’ils ignorent qui est le père de leurs jeunes enfants. On vous raconte leur surprenante histoire !

Une famille polyamoureuse composée de deux mamans et deux papas

Taya et Sean Hartless ont fait la rencontre d’Alysia et Tyler Rodgers en 2019 sur un site de rencontre. A ce moment-là, les deux couples mariés souhaitaient simplement pimenter leur vie sexuelle et avaient déjà des enfants. Après un an, et s’apercevant que des sentiments naissants s’installaient entre eux, tous les quatre ont finalement décidé d’emménager ensemble dans l’Oregon afin de former une famille polyamoureuse. « Aucun de nous n’avait été polyamoureux auparavant, mais nous nous sommes tous rencontrés et sommes tombés amoureux », raconte Taya pour un média local.

Entre le regard des gens et l’acceptation d’un nouveau mode de vie, cela a été quelque peu difficile au départ pour les deux couples. « Sean a été le premier à le signaler, expliquant que nous ne pouvions pas nier cette situation », explique la mère de famille. « Au début, j’avais vraiment peur d’admettre mes sentiments (…). Mais finalement, nous avons tous admis ce que nous ressentions » poursuit-elle.

Cette famille est composée de 4 parents : ils sont tellement proches qu'ils ne savent pas qui est le père des jeunes enfants

Ils ignorent qui est le père des deux derniers enfants

Au sein de leur nouvelle maison, le quatuor a commencé à installer de nouvelles habitudes. Taya explique par exemple que tous les parents couchent ensemble puisque les hommes de cette famille changent de chambre tous les soirs. Ils n’ont d’ailleurs aucune idée de qui est le père des deux petits derniers et forment une seule et grande unité familiale. « C’est une vie désordonnée, trépidante, folle et merveilleuse – et je ne peux penser à rien d’autre que nous pourrions jamais vouloir » reconnaît Taya. Voilà une belle famille qui ne prête pas attention au modèle traditionnel !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0