Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Il se mutile les parties génitales après avoir ingurgité des champignons hallucinogènes

Publié par Jonathan D'Amicis le 27 Juin 2013 à 15:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Nous savons déjà qu’il n’est pas forcément bon d’avaler des champignons hallucinogènes, cela peut vite mal tourner. On se souvient de cet homme qui courait nu avant de voler une voiture et d’être poursuivi par la police justement parce qu’il avait mangé des champignons hallucinogènes. Un nouvel individu a pu témoigner de la dangerosité de cette pratique. 

La suite après cette publicité

3012181-des-champignons-hallucinogenes-contre-la-depression

La suite après cette vidéo

Les policiers d’Ypsilanti, dans le Michigan, ont eu l’horrible surprise de retrouver aux environs de 1h du matin un quadragénaire ensanglanté et hurlant alors qu’il se trouvait dans une école élémentaire. L’homme de 41 ans se serait mutilé les parties génitales à mains nues. 

La police a été alerté par une vitre de l’école qui a été brisée déclenchant alors un signal d’alarme relié directement au commissariat de la ville. En arrivant sur place les policiers ont trouvé l’homme nu et ensanglanté, à côté de lui se trouvaient ses parties génitales qu’il se seraient arrachées lui-même à mains nues. « Il hurlait », déclare le Sergent Geoff Fox qui a directement appelé les secours pour que l’homme soit emmené d’urgence à l’hôpital. À ce moment-là, les jours de l’homme étaient comptés, mais plus maintenant. Les policiers vont donc pouvoir tenter de comprendre pourquoi cet homme s’est retrouvé dans une telle situation.

La suite après cette publicité

Selon les dires de l’homme, il se rendait chez des amis quand il a ramassé des champignons hallucinogènes avant de les avaler non loin de l’établissement scolaire où il a été retrouvé et où il est entré par la fenêtre qui avait été brisée. Une première analyse toxicologique a donc été pratiquée sur l’homme et n’a révélé aucune trace de ces champignons. Des examens plus poussés seront donc réalisés sur l’homme. En attendant, la police a décidé de poursuivre en justice le quadragénaire puisque son excuse des champignons hallucinogènes n’aura pas convaincu les enquêteurs. 

Pourtant il semble assez compliqué d’imaginer comment cet homme a pu s’infliger une telle blessure en étant dans son état normal.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.