Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Après l’adoption d’un petit garçon « parfait », ils se rendent compte d’une terrible erreur 17 ans après !

Publié par Claire JONNIER le 09 Jan 2021 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’adoption n’est pas une mince affaire ! En effet, les parents adoptifs se rendent souvent compte qu’il est impératif de garder des contacts avec l’origine culturelle de l’enfant. Et c’est exactement ce qu’a fait ce couple qui partage son histoire sur Reddit et qui sera ensuite republiée sur TikTok avec plus de 2,9 millions de vues.. Car après 17 ans, ils se rendent compte qu’ils ont élevé leur fils dans la culture chinoise et finissent par tomber sur les papiers d’adoption…

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : À la recherche d’un travail, elle se rend compte trop tard d’une grosse boulette sur son CV !

Adoption d’un petit garçon « parfait » : une erreur terrible…

La suite après cette vidéo

Il y a maintenant 17 ans, ce couple décide de se tourner vers l’adoption d’un petit garçon « parfait. » D’origine asiatique, le bébé est tellement mignon que les parents tombent immédiatement sous le charme.« Nous leur avons assuré que l’enfant serait aimé, ce qui était la vérité parce que nous sommes instantanément tombés amoureux de notre petit garçon. »

La suite après cette publicité

Et comme ils souhaitent bien faire, ils ont décidé de tout mettre en œuvre pour élever le petit garçon en connexion avec sa culture d’origine. Du coup, ils entament de nombreux efforts pour se lier d’amitié avec la communauté chinoise expatriée. D’ailleurs, un couple va devenir un couple d’amis proche et incarnera le rôle de la tante et de l’oncle du bambin. Sauf que…

ils-adoptent-la-petit-garcon-parfait-et-se-rendent-compte-terrible-erreur-17-ans-apres

>> À lire aussi : Anne-Claire Coudray dérape : la grosse boulette de la présentatrice qui pense son micro éteint

17 ans après, la vérité tombe !

La suite après cette publicité

Des cours de mandarin, de nombreux voyages en Chine, des démarches pour pouvoir tisser des liens d’amitié avec la communauté chinoise… à l’adoption de ce petit garçon « parfait », les parents ont tout donné pour tenter de le connecter au maximum avec ses racines culturelles. Et puis un jour, 17 ans plus tard, lors d’une candidature à l’université, ils retombent sur les papiers d’adoption…

«En fouillant dans mon bureau pour les papiers nécessaires, je suis tombé sur ses papiers d’adoption et ce n’est qu’alors que je l’ai vu. Quelque chose de si évident, de si douloureux, de brique au visage évident, quelque chose que ni ma femme ni moi, dans la stupidité de notre jeunesse, n’avions enregistré … » – les noms de famille de ses parents biologiques étaient « Park » et  » Kim « – ce qui signifie qu’il était coréen, pas chinois. » Il ne reste plus qu’à explorer la culture coréenne…

Source : Mirror

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.