Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

20 photos effrayantes d’asiles psychiatriques du 18e et 19e siècles… Ça fait vraiment froid dans le dos !

Publié par Notre Rédaction le 19 Mar 2016 à 9:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Par définition, les hôpitaux psychiatriques ne sont pas les endroits les plus chaleureux au monde. Si aujourd’hui encore, ces lieux ont conservé leur aspect effrayant, il fut un temps où les lieux ressemblaient simplement à un enfer sur terre. Les photos  ci-dessous vont vous permettre de réaliser à quel point la vie dans ces asiles était difficile.

Publicité

 

Avant tout, il faut savoir qu’à l’époque, il n’y avait pas vraiment besoin d’être fou pour être admis dans un tel établissement. En effet, une liste de médecins établissaient les critères qui pouvaient mener à l’internement. Dans la liste, on trouve notamment : mener une vie de débauche,  la paresse, les troubles du cycle menstruel, une ferveur religieuse trop prononcée, être trop superstitieux ou encore, une chute de cheval… Bref,des raisons qui prouvent bien la présence d’une maladie mentale, vous l’aurez compris…

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
A-list-of-actual-reasons-for-admission-into-the-Trans-Allegheny-Lunatic-Asylum-from-the-late-1800s.

1. Les motifs d’admission

 

Publicité
hh

2. Un homme teste une machine à claque

 

kl

3. Des patientes traitées par radiations

yttt

4. Une protection pour empêcher les hommes de se masturber car les médecins pensaient que cela conduisait à la folie

 

hy

5. Un patient dans sa « cellule »

 

Publicité
u

6. La radiographie d’un patient qui s’est enfoncé des aiguilles dans le bras

hfr

7. Un asile abandonné à Limbiate, en Italie

lmp

8. Un schizophrène obligé de rester plusieurs heures dans cette position

hj

9. En 1920, un homme reçoit un traitement cérébral appelé la diathermie aujourd’hui interdit

 

Sections-of-brain-encased-in-wax

10. Il s’agit ici de morceaux de cerveaux extraits de patients qui ont ensuite été placés dans de la cire pour mieux les conserver.

Suite page 2

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN