Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Un esprit démoniaque libéré d’une pierre brisée en deux ?

Publié par Lou Tabarin le 12 Mar 2022 à 18:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aux quatre coins du monde, des légendes mystérieuses attisent nos curiosités. Au Japon, la pierre Sessho-seki est réputée pour être maléfique. L’esprit qu’elle renferme tuerait quiconque se trouverait sur son chemin. Le lundi 7 mars, un promeneur a retrouvé la pierre ouverte en deux. Que va-t-il se passer maintenant ?

Publicité

>>> À lire aussi Châteaux, maisons ou forêts hantés : ces 20 lieux sont les plus terrifiants de France !

La légende de la « pierre tueuse » Sessho-seki

Publicité

Une vieille légende japonaise raconte qu’entre 1107 et 1123, une magnifique femme aurait fait partie d’un complot organisé par un guerrier contre l’empereur Toba. Sa véritable identité était en fait celle d’un renard à neuf queues. Ce symbole du folklore japonais est réputé pour être rusé et manipulateur. Son esprit malveillant serait renfermé dans la pierre de Sessho-Seki, composée de lave.

Les Japonais croient dur comme fer à cette légende. Ils la surnomment la « pierre tueuse » , car elle dégagerait des gaz toxiques mortels. Quiconque tenterait de la briser libérerait l’esprit malveillant, et l’issue serait fatale.

Un promeneur fait une découverte effrayante

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

La zone volcanique de Nasu attire chaque année des milliers de visiteurs. Située à 167 kilomètres de Tokyo, c’est une destination privilégiée par les amateurs de randonnée en montagne. Le 7 mars, un twitto prénommé Lillian se balade près de la Sessho-seki.

En s’approchant du lieu considéré comme un site historique local depuis 1957 d’après The Guardian, cet internaute a fait une découverte terrifiante. Il découvre la pierre brisée en deux. La fissure est nette. Sur son compte Twitter, il partage sa découverte.

« Je suis venu seul à Sesshoseki, où subsiste la légende du renard à neuf queues. Le gros rocher au milieu enroulé autour d’une corde… C’était censé l’être, mais le rocher était fendu en deux et la corde était également détachée. Si c’est quelqu’un qui a fait ça, ça signifie que la malédiction est brisée et qu’il est possédé par le renard à neuf queues, et j’ai l’impression d’avoir vu quelque chose qui ne devrait pas être vu » .

Publicité

Les réactions diffèrent

Le tweet a fait le tour du monde et l’information a été relayée partout. Depuis, beaucoup d’internautes s’inquiètent face au mystère de cette pierre brisée. Sur Twitter, on peut lire « punaise on avait pas besoin de ça » ou « ah ben manquant plus de ça » .

Cet internaute préfère réagir avec humour et comparant la situation avec une scène du manga Naruto.

Publicité
Publicité

En réalité, les géologues sont plutôt rassurants. Pour eux, la théorie de la rupture naturelle de la roche est totalement plausible. Des sources locales affirment que la pierre était déjà effritée à certains endroits. L’eau aurait donc aggravé son érosion, et brisé la roche en deux.

Dans le journal japonais Yomiuri shinbun, le guide et expert de la région Masaharu Sugawara a déclaré que le plus triste dans l’histoire, c’est que la légende prend fin. En effet, maintenant rompue, que devient la pierre de Sessho-seki ? Certains pensent déjà à la reconstituer pour laisser reposer l’esprit maléfique. En ce début d’année 2022, on avait pas besoin de ça !

>>> À lire aussi Eaux radioactives de Fukushima : la Chine défie un ministre Japonais de la boire

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN