L’incroyable histoire de ce jeune pilote d’avion au chômage à cause du Covid a ému tout le monde !

Publié par Claire le 30 Nov 2020

C’est l’une des nombreuses conséquences de la crise sanitaire dans le monde. En effet, beaucoup de secteurs ont été impactés par le covid-19. C’est notamment le cas de l’aviation qui a dû mettre beaucoup de ses pilotes au chômage.

Et c’est la raison pour laquelle, ce jeune pilote d’avion russe de 20 ans s’est retrouvé livreur du jour au lendemain. Découvrez les images en vidéo :

>> À lire aussi : Le coronavirus lui fait perdre son travail, il devient multimillionnaire en gagnant au loto le lendemain

Un pilote d’avion russe devient livreur

Si vous demandez à Roman Savin ce qu’il préfère dans la vie, il vous répondra certainement « voler. » À seulement 20 ans, ce passionné d’aéronautique a passé toutes les formations pour devenir un pilote d’avions. «Je suis passionné par l’aviation, donc ma partie préférée de mon travail est en fait mon travail lui-même. »

Le souci, c’est que le secteur de l’aéronautique n’a pas été épargné par la crise sanitaire. Et du jour au lendemain, le garçon s’est donc retrouvé quasiment au chômage puisqu’il n’assure, désormais, qu’un seul vol par mois.

«Je continue à travailler en tant que pilote de ligne, car mon entreprise a encore quelques vols, principalement des vols charters, en fait, et j’ai en moyenne environ 1 vol par mois, ce qui signifie que j’ai 30 jours de plus à perdre. «  Du coup, il a trouvé comment meubler et devient livreur !

un-pilote-davion-russe-se-retrouve-au-chomage-et-devientlivreur

>> À lire aussi : Endettée à cause du Covid-19, Alysson une indépendante de 24 ans est décédée

Un jeune pilote vous sert votre déjeuner !

Lorsque l’épidémie frappe de plein fouet l’aéronautique, ce jeune pilote d’avion russe s’est naturellement tourné vers un magasin de pièces détachées pour l’aviation pour lequel il travaille de chez lui toute la semaine.. Et comme cela ne lui suffisait pas, il a décidé de travailler comme livreur le week-end. Et a priori, il aime bien ça !

« Après une semaine de travail devant votre ordinateur, vous pouvez faire le tour de la ville, voir des gens et écouter votre musique préférée tout en livrant de la nourriture. «  Ce qu’il préfère, c’est certainement les horaires qui ne lui imposent aucune obligation.

Du coup, en attendant que le ciel s’éclaircisse, c’est sur la terre ferme qu’il continuera de rêver.

Source : Bored Panda
0