Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

«Puff» : la e-cigarette jetable goût bonbon dont les jeunes raffolent

Publié par Charlène Deveaux le 19 Jan 2022 à 5:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À l’époque, c’était les cigarettes en chocolat que l’on faisait mine de tenir au coin de la bouche. Désormais, les jeunes d’aujourd’hui ne rigolent plus et leurs bonbons, ils les fument. Une nouvelle tendance appelée « puff » vient récemment de voir le jour : des e-cigarettes jetables avec 600 goûts très « candy ».

Publicité

>>> À lire aussi : L’e-cigarette endommage-t-elle vraiment l’ADN et augmente-t-elle le risque de cancer ?

Les bonbons fumables

Ça va encore faire plaisir aux parents ça. Un nouveau phénomène de mode chez les jeunes : les « puffs » . En gros, des e-cigarette, jetables, avec une grande variété de goûts, tous plus sucrés et enfantins les uns que les autres. Une tendance qui séduit de plus en plus d’adolescents fumeurs, et non fumeurs également. Mais ces vapes, d’une valeur allant de 8 à 12 euros, représentent un danger pour la jeunesse, car elles contiennent un faible dosage de nicotine, suffisant pour devenir dépendant. En effet, ces produits contiennent entre 0,9 % à 1,7 % de nicotine, bien qu’il en existe à 0%.

Publicité

« Par rapport à des e-liquides ce n’est pas extrêmement dosé. Ce n’est pas tant et uniquement la teneur en nicotine, c’est la façon dont on va l’absorber. On est sur un produit sur lequel on va pouvoir tirer très fort, très vite » , affirmait Loïc Josseran, président de l’Alliance Contre le tabac. Et les jeunes peuvent malheureusement s’en procurer facilement, étant donné le peu de vigilance dont font preuve certains bureaux de tabac. « Ils ne vérifient pas l’âge » , témoignait une adolescente dans un article du Parisien à ce sujet. Pour rappel, ces substances sont interdites aux moins de 18 ans. Alors, simple lubie passagère ou véritable danger ?

Le phénomène a eu beaucoup d’écho sur TikTok.

@safenasmith

Publicité

lasts me at least 2 weeks😭😭#fyp #foryoupage #foryou #eluxbar #3500 #puffs #disposable #viral

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

♬ original sound – 𝕤𝕒𝕗𝕖𝕟𝕒🦋

Publicité

« Désolée, mais comment est-ce que les gens fument jusqu’à 3500 puffs en genre, deux, trois jours ? »

@angelmvill

maybe i’ll stop for the new year 🙈 #fyp #puffs #badhabits

Publicité

♬ original sound – Jessenya

« Peut-être que j’arrêterai pour le nouvel an »

Publicité
@hunterbrewer_44

Abonnez vous à la Newsletter TDN

#fyp #foryou #foryoupage #foryourpage #viral #funny #funnyvideos #puffs #vape #vaping #viralvideo #belike

♬ Hatchback – Cochise

Publicité

« Quand les gens à l’école inhalent les puffs »

-1 pour l’écologie

Publicité

Dans une ère où la population est de plus en plus soucieuse de l’impact écologique, et des conséquences néfastes que peuvent avoir certaines de nos habitudes de consommation, il peut paraître surprenant de voir arriver cette mode de cigarettes jetables. Leur contenant : du lithium, une batterie jetable et une cartouche (non recyclable). À ce joli attroupement, on rajoute le packaging + l’impact écologique du transport, et on obtient finalement une belle dose de pollution.

Il faut également savoir qu’il vous faudra 5 à 6 pods jetables et munies de leur batterie pour consommer seulement 10 ml de liquide, ce qui est considérable. Et même si certaines marques proposant la vente de ces produits, rassurent leurs clientèles en affirmant que le matos’ est recyclable dans sa quasi-entièreté, trois quarts de ces cigarettes finiront par polluer après avoir été jetées dans une poubelle, classique, sans perspective de recyclage.

>>> À lire aussi : La cigarette bientôt bannie dans cette ville ? La Mairie prend une décision exemplaire !