Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

La statue d’une femme « Fontaine » fait scandale !

Publié par Claire JONNIER le 22 Juin 2020 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tout comme la mode, l’art a ses raisons que la raison ignore ! En tous les cas, cette année, à l’occasion d’une manifestation culturelle à Nantes, l’exposition de cette statue d’une femme « Fontaine » ne passe pas ! Elle va même jusqu’à déclencher une vive polémique à découvrir en vidéo :

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : 15 lieux insolites que vous devez absolument voir au moins une fois dans votre vie !

Statue d’une femme « Fontaine » : grosse polémique à Nantes !

La suite après cette publicité

À l’occasion de la manifestation culturelle le Voyage qui se tient tous les ans à Nantes, une statue d’une femme « Fontaine » sera installée au milieu de la place royale, donc au cœur de la ville. Déjà exposée à la biennale d’art contemporain de Venise ainsi qu’à Toulouse et à Paris, elle déclenche immédiatement une vive polémique.

Et pour cause ! Elle représente une femme en train de faire pipi debout avec une eau qui jaillit de sa vulve bien apparente ! Du côté des organisateurs, ce serait un « hommage aux figures de la féminité triomphante qui ornent l’ensemble sculpturel du XIXe siècle de la place royale. » Sauf que du côté des conservateurs, c’est le scandale !

 

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Ces gens se sont pris en photo avec des statues, et le résultat est énorme

Scandale pour certains !

Représenter la féminité avec une statue d’une femme « Fontaine » ne passe certainement pas pour certains. Et c’est le site d’extrême droite Boulevard Voltaire qui fustige cette « forme hideuse de la féminité. » Mais il ne s’arrête pas là !

La suite après cette publicité

« On pourrait lui suggérer de s’inspirer des déesses africaines aux seins pointant comme des obus et au ventre proéminent comme la proue d’un navire. On pourrait lui suggérer une mère que le fils admire. Tout, mais pas cela ! Tout ou n’importe quoi qui marque la puissance de la femme, seule détentrice de la capacité reproductrice. […] On n’y trouve qu’un fantasme refoulé, chez l’auteur, de ne pas être un homme. Que l’été 2020 à Nantes – après la FIAC, bien sûr ! – se prête à cette exposition montre une volonté de choquer sans y parvenir. L’artiste croit bon de rendre encore un hommage indirect à la masculinité du jet au plus loin pour montrer la puissance de la vie. Triste idéalisation du concept. Triste abaissement de la femme, nous montre-t-elle ici, car d’évidence, nulle femme ne saurait pisser ainsi… Et encore moins rivaliser avec le jet d’un homme. »

Quant à l’artiste, elle décrit simplement son œuvre comme étant « une figure pissante, dont le titre est un pied de nez à l’urinoir de Marcel Duchamp. » Au magazine Le Figaro, elle ajoutera « dans le flux continu du jet d’urine, il y avait l’idée que les petites filles aussi peuvent pisser dru, loin et continûment. Et que cela, de façon ironique, peut se produire dans l’espace public où seules les urines masculines sont admises ! »

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.