Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

« Tout le monde les a » :  Ces 3 tatouages qu’une tatoueuse refuse de faire

Publié par Alicia Trotin le 16 Avr 2023 à 5:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Peu importe la génération à laquelle on appartient, il y a toujours eu des tatouages à la mode et des motifs récurrents : le Carpe Diem pour certains et le cœur avec une flèche pour d’autres. Alice Nicholls, tatouée des pieds à la tête et tatoueuse elle-même, a confié dans un entretien avec The Sun les tatouages qu’il fallait absolument éviter et ses projets les plus improbables.

À lire aussi : Découvrez ce que ces 15 tatouages de détenus signifient : les codes terrifiants du milieu carcéral

La suite après cette publicité
salon de tatouages

Les projets les plus improbables

Dans sa vie de tatoueuse, Alice Nicholls a croisé des clients parfois bien étranges avec des projets inoubliables. Souvent, les gens aux demandes particulières ont un profil type. Si son tatouage le plus étrange est celui d’un dessin de cornichon, elle se souvient d’un jeune homme fan d’un plat traditionnel chinois.

La suite après cette publicité

« Une fois, j’ai eu un jeune garçon qui a demandé les mots « poulet chow mein » tatoués sur sa poitrine. C’était son tout premier tatouage et j’ai dû refuser – il l’aurait regretté. »

Aussi étonnant que cela puisse paraître, d’après cette tatoueuse de 39 ans, les vieilles dames ont souvent très envie de se frotter à l’encre. Désireuses de vivre de nouvelles expériences, elles sont davantage « coquines » et souhaitent « libérer leur côté sauvage« .

La suite après cette publicité

« J’ai tatoué des morceaux de la Bible sur une prêtre et presque tous mes habitués sont des dames chics de plus de 60 ans »

Des personnes d’âges mûrs qui ont souvent une histoire. Par exemple, sa cliente préférée est une dame qui n’a absolument pas le profil des femmes habituellement tatouées.

La suite après cette publicité

« Ma cliente préférée est une conférencière universitaire à la fin de la soixantaine. Elle a l’air très guindée avec ses vêtements, mais quand elle retroussant ses manches, ses bras sont couverts de belles vignes et de fleurs en fleurs. Son premier tatouage a couvert ses cicatrices de cancer de la peau et au fil des ans, elle est revenue pour de plus en plus. »

La suite après cette publicité
Voir cette publication sur Instagram

La suite après cette publicité

Une publication partagée par Alice the Autist (@alicetheautist)

La suite après cette publicité

À lire aussi : Tatouage : ces grands-parents sont les plus tatoués du monde

Pour découvrir les 3 tatouages interdits, rendez-vous sur la prochaine page.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo