Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : pourquoi certains noms sont-ils des prénoms ?

Publié par Camille Lepeintre le 15 Fév 2022 à 14:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tous les jours le Tribunal du Net vous propose une réponse insolite à vos questions du quotidien ! Celle qui suit concerne une grande partie des Français, et nul doute que vous pourrez la partager lors de votre prochain repas de famille !

La suite après cette publicité

Après s’être questionné sur la raison pour laquelle on mange du pop-corn au cinéma, on s’intéresse aujourd’hui à nos noms de famille. Selon vous, pourquoi certains noms sont-ils des prénoms ?

Bébés

La suite après cette vidéo

Pourquoi certains noms sont-ils des prénoms ?

Martin, Bernard, Thomas, Robert, Richard, ces prénoms font partie des noms de famille les plus courants en France. Mais comment cela se fait-il ?

La suite après cette publicité

C’est au XIIe siècle, que les noms de famille apparaissent afin de différencier les individus, dans un pays qui connaît un très fort accroissement de sa population. Si au départ on les nommait avec des adjectifs (Beau, Lebon…), des traits de caractère physiques (Lepetit, Poitrine…)  ou encore des métiers (Lemarchard, Leboulanger…), ils sont désormais plus nombreux à porter un prénom en guise de nom de famille. Pourquoi ?

La réponse apparaît dans la première moitié du XVIIe siècle, soit un siècle après la naissance des noms de famille. Et l’idée vient de l’ecclésiastique saint Vincent de Paul (1581-1660). Les enfants à qui on donnait un prénom pour nom étaient en réalité des orphelins, livrés à eux-mêmes et sans famille. Le contexte historique indique qu’à cette époque, le royaume de France comptait le plus d’enfants abandonnés et en mauvaise santé. Et c’est pour cette raison que saint Vincent de Paul, a créé l’Œuvre des enfants trouvés en 1638.

Ainsi, il a recueilli les orphelins, et à leur arrivée, chaque enfant se voyait attribuer le prénom du saint du jour. Plus de 1 200 enfants ont été sauvés les cinq premières années de la création de la fondation. Alors si vous faites partie de ceux qui portent un prénom comme nom de famille, ne vous posez plus la question, vous descendez d’un enfant qui a un jour été abandonné… Mais qui porte le nom d’un saint tout de même !

La suite après cette publicité

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.