IcĂŽne menu hamburger IcĂŽne loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : pourquoi pleure-t-on ?

Publié par Lauryn Bikile le 19 Fév 2022 à 14:39

Chaque jour, le TDN vous propose une nouvelle information insolite que vous ne connaissiez probablement pas. Des connaissances qui, Ă©tant sues par peu de gens, vous permettront ainsi d’Ă©pater votre entourage !

AprĂšs s’ĂȘtre questionnĂ© sur la raison pour laquelle on dit que les hommes prĂ©fĂšrent les blondes, nous nous intĂ©ressons maintenant aux raisons de nos pleurs. À votre avis, pourquoi pleure-t-on ?

Personne qui pleure

Pourquoi pleure-ton ?

Pleurer est une chose qui fait partie de la vie certes mais qu’est-ce qui explique que les larmes montent et qu’on finisse totalement en pleurs ? Ici, on va donc s’intĂ©resser au processus qu’insciemment nous mettons en place et qui explique cela.

Pour commencer, ce qu’il faut savoir c’est que nous produisons 3 types de larmes totalement diffĂ©rents, Ă  savoir :

Les larmes basales, qui font partie de nous et qui sont donc présentes en permanence pour protéger nos yeux. Elles se situent dans les paupiÚres et entre les cils.

Les larmes rĂ©flexes ou irritatives, qui elles, se produisent lorsqu’on va recevoir des poussiĂšres dans les yeux par exemple, car Ă  cause de cela, la surface de nos yeux est endommagĂ©e par un Ă©lĂ©ment extĂ©rieur. Et ces larmes contiennent des anticorps et des enzymes qui permettent de les rĂ©parer et d’Ă©liminer les bactĂ©ries (elles sont d’ailleurs Ă  l’origine des « crottes des yeux » que nous avons le matin).

-Mais il existe aussi, les larmes d’Ă©motion, qui font qu’aprĂšs avoir pleurĂ©, on a les yeux tout rouges et gonflĂ©s. 

 

Et ici, on va donc se pencher sur ces larmes d’Ă©motion dont nous faisons tous preuve, Ă  un moment de notre vie. Ces larmes peuvent ĂȘtre des larmes de joie, de tristesse ou de peur, mais elles peuvent Ă©galement ĂȘtre dues Ă  un plaisir sexuel trop intense. 

Lors de ces divers moments d’Ă©motion immense, il y a une connexion neuronale qui se fait entre les zones du cerveau responsables de leurs gestions et les glandes lacrymales. Ce qui va donc produire la sĂ©crĂ©tion des larmes qui nous permettent de nous soulager. D’oĂč l’expression « Pleure un bon coup, ça te fera du bien » , car face Ă  un traumatisme physique ou psychologique, pleurer serait comme la solution pour se calmer et ainsi reparti du bon pied. Ce serait une sorte de « remise Ă  zĂ©ro Ă©motionnelle » .

VoilĂ  pourquoi certains ressentent une sensation de bien-ĂȘtre et d’apaisement aprĂšs avoir pleurĂ© de tristesse ou de rire. Et en effet, les protĂ©ines et les hormones contenues dans nos larmes contribuent fortement Ă  la rĂ©duction du stress. 

Sans oublier que bien que nous ne contrĂŽlons pas nos pleurs et qu’ainsi ce n’est pas ce que nous recherchons forcĂ©ment, les pleurs ont une vocation sociale. Ils provoquent l’empathie de notre entourage et favorisent un soutien de leur part.

Donc, il est vraiment trĂšs important de prendre conscience que pleurer n’est pas une faiblesse, bien au contraire, ça prouve tout simplement que l’on est des ĂȘtres humains !

 

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.