Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : Le premier amour d’Hitler était juif

Publié par Notre Rédaction le 17 Jan 2022 à 14:00

Aujourd’hui, on part sur une théorie. Une connaissance pour le moins insolite et intéressante d’un point de vue anecdotique.

Après avoir défini ce qu’était la pistanthrophobia, on s’intéresse aujourd’hui à l’un des plus grands monstres de l’Histoire du XXe siècle.

Hitler

Le premier amour d’Hitler était juif

 

Quand on cite le nom d’Adolf Hitler, on génère très rarement l’euphorie et la bonne humeur de l’auditoire. L’homme, responsable de l’un des plus gros génocides de l’humanité, restera à jamais (et de la pire des manières) gravé dans l’Histoire. Nombreux sont les livres, documentaires ou films ayant été dédié à la période du IIIe Reich, ou même encore entièrement consacrées au dictateur lui-même.

Ces œuvres permettent au large public de mieux connaître et comprendre dans quel contexte a vécu le fondateur du nazisme. Surtout, d’étudier toutes les pistes concernant les potentielles raisons qui auraient déclenché une telle haine antisémite et ces crimes de masse contre l’Humanité. Parmi les différentes théories concernant la frustration de l’homme le plus détesté au monde, l’une d’entre elles persiste.

Il paraîtrait que, durant sa jeunesse, Adolf Hitler est tombé fou amoureux d’une jeune fille de 16 ans prénommée Stefanie Isak. L’adolescente, autrichienne et de religion juive, était issue d’une famille aisée et bourgeoise. En ce qui le concerne, il était dans une situation très précaire et gagnait (très peu) sa vie en vendant ses aquarelles dans les rues de Vienne, entre 1908 et 1913.

Adolf Hitler n’a jamais été abordé Stefanie, étant donné qu’il fallait être introduit pour s’adresser à une jeune fille de bonne famille. C’est pourquoi, la seule action qu’il pouvait faire était de se mettre dans la rue où sa douce passait, dans l’espoir qu’elle le remarque. Chose qui ne s’est pas passé, car Stefanie Isak préférait rigoler avec les officiers en uniforme, et on ne peut pas lui en vouloir.

Ainsi, aucune idylle ne s’est jamais passé entre eux, et on a découvert quelque temps plus tard que, malgré son nom à connotation juive, Stefanie Isak ne l’était pas, selon le Daily Mail. Dans tous les cas, une question demeure : est-ce que la haine d’Adolf Hitler envers les Juifs est bel et bien liée à cette histoire à sens unique ? À quel point aurait été différente l’Histoire s’il s’était marié avec elle ? On ne le saura jamais. Et ce n’est peut-être pas plus mal, finalement.

 

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.