Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : la guêpe vous pique avec son pénis

Publié par Alicia Trotin le 26 Déc 2022 à 15:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Qui ne s’est jamais posé une question à laquelle il n’a pas trouvé de réponse ? Nous sommes là pour vous éclairer sur plein de sujets. Chaque jour, le TDN vous propose alors une nouvelle connaissance insolite que vous ignoriez certainement. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser de plus près à la guêpe.

À lire aussi : Abeille, guêpe, frelon… : Comment différencier les insectes volants à rayures jaunes ?

Guêpes males

Une piqûre, peu importe l’insecte, cela fait toujours mal. Alors, imaginez que cela puisse vous dégouter. En effet, le mâle de la guêpe pique, lui, avec son pénis. Le Tribunal du net vous en dit un peu plus sur cet étrange phénomène.

Pas de dard

Contrairement aux femelles, les mâles n’ont pas de dard. Puisqu’ils n’ont pas non plus de poches à venin, peuvent-ils nous piquer ? La réponse est oui. Le pénis des mâles, zébrés, noir et jaune, ont de petites épines, relativement douloureuses, sur l’ensemble de leur appareil génital. C’est la grande révélation d’une récente étude scientifique. Jusqu’à maintenant, les chercheurs n’avaient que des hypothèses sur ce sujet. On doit cette découverte accidentelle au Japon. C’est à l’université de Kobe, ville connue pour son bœuf persillé, que la piqûre du mâle de la guêpe a été étudiée. Une étude a été publiée dans la revue spécialisée Current Biology, les scientifiques ont mené leurs recherches de manière peu ordinaire.

« Il manquait la preuve« , c’est ce qu’ont confié les universitaires de Kobe à l’AFP. En effet, l’idée que le mâle de cette famille d’insecte puisse piquer à l’aide son appareil génitale avait déjà été mentionnée, sans preuve à l’appui. Ce type de technique de défense serait courante dans le règne animal. Par exemple, il a été observé, que certains coléoptères réussissaient à échapper à la mort en repartant par l’anus de leurs prédateurs. Une technique infaillible, qui intrigue encore la communauté scientifique.

À lire aussi : Une femme pense que son chien est rempli de piqûres d’insectes mais ce qu’elle va découvrir est horrible (vidéo)

Une piqûre accidentelle

Shinji Sugiura, chercheur ayant participé à l’étude, a eu une étudiante, Misaki Tsuji, victime d’une piqûre de guêpe mâle.

« J’ai essayé de me faire piquer à mon tour, et comme je pensais que les mâles étaient inoffensifs, j’ai été très surpris de ressentir la douleur d’une piqûre. »

Apperement, cette douleur aurait été causée par deux épines, larges, réparties de manière symétrique de chaque côté du pénis. Pour en avoir le cœur net, dans un laboratoire de l’université de Kobe, les chercheurs ont mené une petite expérience. Deux pauvres grenouilles ont été offertes à des guêpes en guise de repas. Une fois les animaux rassemblés dans la même boîte, il ne restait plus aux scientifiques qu’à regarder attentivement les techniques d’attaques.

« On a observé beaucoup de mâles qui, au moment de l’attaque, perçaient la bouche ou d’autres organes des grenouilles avec leurs parties génitales »

Dans les vidéos, on peut voir que les grenouilles n’ont d’autres choix que de recracher l’insecte. Pour vérifier une dernière fois, certains mâles ont été privés de leurs parties génitales, et ont été donnés aux grenouilles. Cette fois, les petits batraciens ont avalé les insectes en une seule fois. Dorénavant, l’objectif est de déterminer si d’autres familles d’insectes ont les mêmes capacités de défense avec leurs parties génitales.

À lire aussi : En apercevant un petit insecte dans sa cuisine, elle devient complètement folle (vidéo)

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0