Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Au Royaume-Uni, un homme est décédé à cause… de sa cornemuse

Publié par Charlene le 27 Août 2016 à 10:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette anecdote est tout bonnement incroyable. Un homme, joueur de cornemuse, est décédé à cause de son instrument. Si on a du mal à croire que cela puisse être vrai, ça l’est pourtant. L’homme était alors âgé de 61 ans et est décédé au Royaume-Uni. Il souffrait d’une toux sèche.

Publicité
cornemuseSource : E. Nathan PCL / Superstock / Sipa

Son état s’était amélioré alors qu’il était parti quelques temps en Australie (sans sa cornemuse). Ce qui avait d’autant plus alerté les médecins. Après examen, il en a résulté que l’homme inhalait sans le savoir et depuis des années, des champignons qui avaient poussé dans son instrument.

 

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

D’où l’utilité de bien le laver après l’avoir utilisé. Malgré la mise en place d’un traitement, le pauvre homme est décédé en 2014. Et de grosses lésions pulmonaires ont été retrouvées après l’autopsie. Il aurait souffert de ce que l’on appelle une pneumopathie d’hypersensibilité.

Publicité

 

Andrea Bova, membre du Centre National de la Cornemuse de Glasgow, recommande de bien nettoyer son instrument à vent après chaque utilisation. Ceci afin d’éviter l’humidité et donc le dépôt d’éventuelles levures et autres moisissures.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

 

Publicité

Une histoire qui ressemble de près ou de loin à celle dont nous vous parlions au sujet des bouteilles d’eau. Et notamment à propos du fait qu’il fait toujours bien laver sa bouteille d’eau avant de la re-remplir. En effet, après une semaine d’utilisation de la même bouteille d’eau sans la laver, les chiffrent ne mentent pas. 900 000 bactéries retrouvées par centimètre carré de la bouteille en plastique. Ça fait réfléchir…

Image à la une : E. Nathan PCL / Superstock / Sipa

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.