Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Allons nous tous ressembler à ça en 2045 ? Les précisions inquiétantes

Publié par Salomee le 07 Juil 2020 à 18:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec le covid-19, les entreprises et leurs salariés ont dû s’adapter à un mode de travail différent, à distance et plus flexible. C’est le début d’une nouvelle ère, qui apporte autant de positif que de négatif. Les entreprises doivent réfléchir à ces nouvelles formes de travail, pour protéger la santé de leurs salariés. DirectlyApply est un moteur de recherche, spécialisé dans la recherche d’emplois, qui a voulu modéliser l’employé du futur, soit le travailleur de 2045, qui travaillerait de chez lui, en télé-travail.

Avec l’aide de scientifiques et de psychologues, cette entreprise a créé Susan, une personne en surpoids, avec des cernes, un teint pâle, le dos courbé. Cette modélisation fait froid dans le dos et interroge sur les conditions de travail des salariés des temps modernes. Découvrez Susan dans la vidéo ci-dessous : 

La suite après cette publicité

À lire aussi : Zoom : une application de visioconférence qui licencie des milliers de salariés aux États-Unis

Susan, une représentation effrayante de l’employé du futur

La suite après cette publicité

Avec l’aide de spécialistes, Directlyapply a modélisé l’employé de demain. La plateforme a voulu savoir comment les salariés en télé-travail deviendraient si leurs conditions de travail ne changeaient pas, durant ses 25 prochaines années. Résultat : avec moins d’interaction sociale, une sédentarisation hors normes et un travail constant sur ordinateur, le salarié du futur fait peine à voir. 

En effet, Susan est une personne en surpoids, avec des problèmes aux yeux à force de rester fixé sur son ordinateur. De plus, sa posture laisse à désirer : elle a le dos courbé, à cause des écrans. À côté, Susan a des cernes, des cheveux en perdition, un double menton, des rides, une peau en mauvaise état. Son visage est fatigué, pâle et ne respire pas la bonne santé. En résumé, Susan n’est absolument pas une personne bien dans son corps. Elle transpire le mal-être. 

La société britannique Fellowes, spécialisée dans les meubles ergonomiques pour le bureau, avait, elle aussi, réalisé un modèle peu avantageux de l’employée du futur, sous forme de statue de cire. Emma avait donc aussi le dos courbé, des cernes, le teint blanchâtre, les articulations gonflées et des plaques d’eczéma liées au stress.

La suite après cette publicité

Directapply donne la marche à suivre pour éviter de se transformer en Susan

En effet, avec l’essor des nouvelles technologies, la société devient de plus en plus sédentaire. Les travailleurs se retrouvent assis toute la journée, devant un écran, dans une mauvaise position. Ils souffrent de maux physiques et mentaux, par manque d’activité.

Face à ces résultats peu fameux, Directapply a tiré des conclusions : tout d’abord, les employés en télé-travail doivent suivre une routine, avec des horaires précis, des objectifs clairs. Ils doivent également pouvoir entretenir de véritables relations sociales, en face à face. Selon Kate Brierton, une psychologue clinicienne, entretenir un lien positif et constant avec ses collègues permet de réduire le stress, de booster sa productivité et d’entretenir sa santé mentale. 

La suite après cette publicité

À côté, l’exercice physique ne doit absolument pas être anecdotique. De plus, les spécialistes insistent sur le fait qu’il est nécessaire de prendre l’air durant la journée. Enfin, il est important de mettre en place une stricte séparation entre le travail et les temps de repos, de détente. Pour cela, il faut organiser les espaces, prévoir des moments de convivialité avec ses proches, mettre de l’ordre pour savourer pleinement ces moments. 

Source : DirectlyApply. 

À lire aussi : Le gérant d’un supermarché a failli se faire renvoyer… Pour avoir pris un jour de congé !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.