Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Musique

« Ça ne m’appartient plus » : L’avis cash de Diam’s sur la reprise de « Marine » par Vitaa, Amel Bent, et Camelia Jordana

Publié par Lou Tabarin le 27 Mai 2022 à 19:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sept ans après sa dernière apparition télévisée dans Sept à huit, Diam’s s’est livrée à Brut à l’occasion de la sortie de son documentaire Salam. L’ex-rappeuse en a profité pour donner son avis sur la reprise de sa chanson « Marine » par Amel Bent, Vitaa et Camelia Jordana.

Diams

Salam, son chemin de la musique à la paix intérieure

Pour beaucoup, Diam’s incarne un souvenir de jeunesse. Dans les années années 2000, elle nous faisait danser sur La Boulette ou pleurer en écoutant Par amour. Artiste engagée et véritable bête de scène, tout portait à croire que la jeune femme originaire de Chypre aimait son métier. Pourtant, elle a vécu le pire.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Dépressive, la rappeuse n’arrive plus à joindre les deux bouts entre sa carrière et sa santé mentale fragile. En 2007, Diam’s fait une tentative de suicide et arrête la musique. Un an plus tard, Mélanie reprend sa vie en main loin des projecteurs, et trouve le bonheur en se convertissant à l’Islam.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brut (@brutofficiel)


Malgré la haine qu’elle reçoit depuis qu’elle porte le voile, Diam’s a mis une croix sur le rap, et se consacre désormais à ses enfants, son association Big Up et à sa passion de toujours, l’écriture. Vous pourrez découvrir ce récit émouvant en salle les 1er et 2 juillet.

Son avis tranché sur la reprise de « Marine »

Preuve que sa musique est intemporelle, Vitaa, Amel Bent et Camelia Jordana ont repris le titre « Marine » en 2021. Ce clash, qui fustige Marine Le Pen, a marqué les esprits depuis sa sortie en 2006.


Interrogée par Brut, Diam’s a donné son avis sans langue de bois. « Je me dis toujours que, pour le coup, ça ne m’appartient plus. Les gens se sont vraiment approprié ces chansons. Moi, je n’ai rien fait pour qu’elles soient toujours là. Vous ne me verrez jamais en parler sur mes réseaux ou essayer de les promotionner ou rien » confie-t-elle. L’artiste considère désormais que « c’est les gens qui les ont transporté dans le temps, et moi je suis spectatrice que quelque chose qui ne m’appartient plus » .

Bien qu’elle ait définitivement tiré un trait sur son passé de rappeuse, Diam’s garde en mémoire de belles rencontres. D’ailleurs, elle est toujours amie avec Vitaa, sa consoeur dans Confessions nocturnes. Il paraîtrait même qu’elle a une place particulière dans son film. On a hâte de voir ça !

0