Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Didier Raoult : ses confidences cash sur l’échec du vaccin Sanofi dans TPMP (vidéo)

Publié par FJ le 06 Mai 2022 à 15:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Didier Raoult est un personnage haut en couleur. Ce jeudi 5 mai 2022, le célèbre infectiologue de Marseille était présent sur le plateau de Touche pas à mon poste. Face à Cyril Hanouna, il a fait des confidences sans filtre sur l’échec du vaccin Sanofi en France. Découvrez la séquence dans la vidéo ci-dessous.

La suite après cette publicité

Le vaccin qui divise

Depuis plusieurs mois maintenant, c’est un sujet qui ne cesse de diviser. En effet, cela fait deux ans maintenant que la France et le monde entier doivent faire face à la crise sanitaire du Covid-19. Pour tenter d’endiguer la crise, tous attendaient avec impatience l’arrivée des vaccins pour enfin échapper aux confinements et aux nombreuses mesures restrictives mises en place.

La suite après cette publicité

Malheureusement, cela n’a pas eu l’effet escompté. Et pour cause, la population a été divisée en deux, d’un côté les pro-vaccins, de l’autre, les antivax. Certains ont refusé catégoriquement de revoir le vaccin, au prix de leur liberté. De nombreuses manifestations anti-pass sanitaire ont été organisées aux quatre coins de la France afin de demander à Emmanuel Macron et à son gouvernement de lever cette mesure.

Didier Raoult cash sur l’échec de Sanofi

Et l’un des visages emblématiques de cette mesure est sans aucun doute Didier Raoult. En effet, l’infectiologue marseillais a préconisé pendant de longs mois un traitement à la chloroquine.

La suite après cette publicité

Présent sur le plateau de Touche pas à mon poste ce jeudi 5 mai 2022, il est revenu sur l’arrivée des vaccins en France et sur l’échec de celui de Sanofi. Échec que l’entreprise a récemment reconnu. Face à Cyril Hanouna, il a expliqué : « Je pense qu’ils auraient dû faire comme les Chinois. Faire un vaccin comme le vaccin de la grippe. C’est-à-dire faire un vaccin avec du virus qui est inactivé » , a commencé le spécialiste. « Ils ne comportent pas les interrogations que l’on a dans une nouvelle situation sur des formes de vaccin qui n’ont jamais été évaluées avant cette échelle » .

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.