Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Emmanuelle Seigner : elle affiche un décolleté torride à la Mostra de Venise

Publié par Claire JONNIER le 03 Sep 2019 à 11:58
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sur le tapis rouge, Emmanuelle Seigner est loin de passer inaperçue ! Présente à la Mostra de Venise, elle représente le film J’accuse de Roman Polanski. Et pour l’occasion, elle enfile une robe particulièrement décolletée qui donne de sacrées sueurs froides aux journalistes.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Pour l’anniversaire de George Clooney, Jean Dujardin dévoile une vidéo hilarante

Emmanuelle Seigner : torride sur le tapis rouge

La suite après cette publicité

Depuis le 28 août dernier, la ville de Venise accueille tout un parterre de célébrités à l’occasion du festival cinématographique la Mostra. C’est ainsi que sur le tapis rouge se sont succédés, Brad Pitt, Pénélope Cruz, Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Scarlett Johanson et même, Tina Kunakey ! D’ailleurs, cette dernière a fait véritablement sensation avec sa robe à plumes.

Mais ce n’était rien comparé à Emmanuelle Seigner qui s’affiche dans un décolleté plongeant hyper torride sur le tapis rouge. Car ce samedi 30 août, elle vient représenter le film J’accuse de Roman Polanski aux côtés de Jean Dujardin et de Louis Garrel. Vêtue d’une robe à sequins, elle fait la joie des journalistes et des curieux qui se sont amassés contre les barrières pour admirer le spectacle !

>> À lire aussi : Hommage à Johnny Hallyday : Roman Polanski se fait refouler à l’entrée de l’église (vidéo)

La suite après cette publicité

Un film qui fait déjà parler de lui

Avec Jean Dujardin, Emmanuelle Seigner et Louis Garrel, le nouveau film de Roman Polanski ne pouvait que faire parler de lui. D’ailleurs, il reçoit déjà de très bonnes critiques à son sujet. Quant à l’histoire, elle revient sur l’affaire Dreyfus qui a secoué la France entière du XIXe siècle.

« L’affaire est racontée du point de vue du Colonel Picquart, véritable héros oublié de l’Affaire Dreyfus. Une fois nommé à la tête du contre-espionnage, le Colonel Picquart finit par découvrir que les preuves contre le Capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées. A partir de cet instant, au péril de sa carrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus. »

La suite après cette publicité

https://www.instagram.com/p/B11IGA9IOKa/

https://www.instagram.com/p/B1zEvxcIZyS/

https://www.instagram.com/p/B1y7D1iIwhK/

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.