Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

« Je me fous complètement de l’écologie, je vais même m’acheter une climatisation » : Sarah Saldmann dérape en direct dans « Les Grandes Gueules » !

Publié par Jessy le 07 Juin 2022 à 22:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’environnement doit-il prendre une plus grande place dans la politique et la société  ? Si les candidats aux législatives 2022 prônent souvent l’urgence environnementale, d’autres se penchent sur d’autres priorités.

La suite après cette publicité

Si une société française recycle d’anciens conteneurs en piscine, la chroniqueuse des Grandes Gueules, Sarah Saldmann, a indiqué « se foutre complètement » de l’écologie.

Sarah Saldmann

Sarah Saldmann dérape en direct dans l’émission « Les Grandes Gueules »

Si l’environnement et l’écologie sont des sujets centraux en Europe et dans la politique nationale, certains Français n’y prêtent pas attention. Malgré les alertes des différents spécialistes, l’environnement n’est pas toujours une préoccupation. Entre Gaspillage alimentaire, yachts et jets privés polluants, le Festival de Cannes en est un bel exemple. Mais le dernier en date, c’est la chroniqueuse des Grandes Gueules, Sarah Saldmann, qui nous l’offre.

La suite après cette publicité

En plein direct, la jeune femme indique sa position face à l’écologie. « Je me fous complètement de l’écologie. Ca ne m’intéresse pas […] Moi je vois d’abord mon intérêt et celui de la planète » explique la chroniqueuse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La suite après cette publicité

Une publication partagée par Hugo Clément (@hugoclementk)

La suite après cette publicité

Sur Instagram, Hugo Clément monte au créneau !

Dans la vidéo, le présentateur tente de reprendre la chroniqueuse. Mais Sarah Saldmann signe et persiste : « Je vais même acheter une climatisation. Elle m’a fait penser que je n’en avais pas acheté ». Sur Instagram, Hugo Clément n’a pas mis longtemps à réagir à ce qu’il considère comme une « irresponsabilité médiatique de continuer à diffuser ce genre de discours » . Le journaliste, engagé en faveur de l’environnement et de l’écologie depuis plusieurs années, blâme notamment « Les Grandes Gueules » : « Le problème n’est pas qu’elle le pense ou qu’elle l’exprime, c’est son droit même si c’est affligeant, mais qu’un grand média relaie cela auprès des millions de gens. » .

Une question se pose donc : peut-on être contre l’écologie et l’exprimer à la télévision à heure de grande écoute ? Ces sujets sont-ils réellement des priorités pour les politiques ? À quelques jours des législatives, justement, un candidat a été surpris en train de sniffer de la poudre.

Source : @hugoclementk