Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Françoise Laborde face à la maladie : elle fait de terribles révélations

Publié par Justine le 12 Mai 2021 à 21:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À 67 ans, Françoise Laborde révèle la maladie dont elle souffre depuis son plus jeune âge. Interviewée au micro de Jordan De Luxe, la journaliste reste toutefois rassurante quant à son état de santé.

La suite après cette publicité
Françoise Laborde se confie sur sa maladie

>>> À lire aussi : Catherine Laborde : sa soeur Françoise donne des nouvelles peu rassurantes (vidéo)

Françoise Laborde révèle sa maladie

La suite après cette vidéo

La famille Laborde n’est pas épargnée par la maladie. Après avoir découvert l’affection dégénérative (la maladie à corps de Lewy) dont souffre Catherine Laborde, les Français apprennent aujourd’hui le mal qui touche sa soeur, Françoise Laborde.

La suite après cette publicité

Invitée au micro de Jordan De Luxe sur la chaîne Non Stop People, la journaliste se confie en toute transparence. Elle doit se battre contre des crises de boulimie : « Subitement, j’ai envie de manger dans la journée, et j’ai la volonté d’un bulot… Ma mère était terrible, elle me critiquait tout le temps sur mon apparence ! ‘Tu ne trouves pas que tu as grossi ?’ Elle faisait ça pour mon bien, mais ça provoquait chez moi une frustration permanente. »

>>> À lire aussi : Suicide à deux : le projet macabre de Catherine Laborde et son mari

Françoise Laborde se veut rassurante

La suite après cette publicité

La journaliste poursuit : « Catherine, elle, ne mange pas. Quand elle a suçoté deux radis, elle a considéré qu’elle a trop mangé ! ». Deux soeurs totalement opposées, mais très attachée l’une à l’autre. D’ailleurs, Françoise en profite pour donner des nouvelles de Catherine : « Elle a mal vécu le confinement à Paris. Quand elle est à l’île d’Yeu, elle peut mieux circuler, elle est plus détendue, c’est une maladie angoissante, alors elle ne supporte pas d’être enfermée, elle a besoin d’être avec sa fille. La maladie évolue, mais c’est une évolution très lente. »

Ce n’est pas tout, Françoise Laborde doit vivre quotidiennement contre des douleurs qui rendent sa vie insupportable : « J’ai mal le matin quand je me réveille. Je n’arrive plus à ouvrir un pot de cornichons, car je n’ai plus de force dans les mains. »

>>> À lire aussi : Aurélie Dotremont « épuisée » par la boulimie : « Ce n’est pas trop la joie »

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.