Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Mort de Geneviève de Fontenay à l’âge de 90 ans

Publié par Lou Tabarin le 02 Août 2023 à 11:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Une grande dame vient de s’éteindre. Longtemps présidente du comité Miss France, Geneviève de Fontenay est l’une des personnalités françaises les plus atypiques. Son look clinquant et son caractère bien trempé ont marqué les esprits sur des générations. En ce 2 août 2023, la Dame au chapeau est décédée à l’âge de 90 ans. Sa disparition a été annoncée par son fils via un communiqué à TF1. « Miss Élégance 1957 n’est plus. », a-t-il déclaré.

La suite après cette publicité
Genevieve de Fontenay

Avant les concours de beauté, le mannequinat

Geneviève Suzanne Marie Thérèse Mulmann, plus connue sous le patronyme Geneviève de Fontenay est née en 1932. Cette native de Longwy, une commune de Meurthe-et-Moselle, est l’aînée d’une fratrie de dix enfants. Elle grandit dans une famille plutôt bourgeoise, entourée de ses frères et soeurs.

À 17 ans, la jeune Geneviève de Fontenay se passionne pour l’hôtellerie, puis l’esthétisme. C’est finalement dans le mannequinat qu’elle se distingue le plus. Elle devient modèle pour la marque espagnole Balenciaga, qui, aujourd’hui encore, fait beaucoup parler d’elle.

La suite après cette publicité
Genevieve jeune

En 1954, sa vie bascule. Cette année-là, elle fait la rencontre de l’amour de sa vie : Louis Pierre Joseph Poirot. Il est alors âgé de 48 ans, alors que Geneviève de Fontenay n’a que 22 ans. C’est grâce à lui qu’elle porte le nom « de Fontenay » , aujourd’hui connu de tous. Il s’agissait du pseudonyme de son cher et tendre pendant l’Occupation puisqu’il était résistant.

Au cours de sa vie, Geneviève de Fontenay donnera naissance à deux enfants. Son premier fils Ludovic naît en 1954. Il est suivi par Xavier, venu au monde en 1961. Malheureusement, sa vie familiale sera marquée par deux drames successifs. En 1981, Louis Poirot décède. Ludovic ne se remettra jamais du décès de son père. Deux ans plus tard, il se suicide

La figure emblématique du concours Miss France

La suite après cette publicité

C’est en 1962 que Geneviève de Fontenay intègre le comité Miss France. Cette année-là, elle épaule son compagnon en devenant son assistante. En véritable business woman, elle reprend le flambeau au décès de Louis Poirot, qui était délégué général depuis 1957. À cette époque, la jeune femme fréquente également les concours de beauté, puisqu’elle est élue Miss Élégance.

Le comité Miss France devient une véritable affaire de famille. Transformée en société, l’entreprise est gérée par Geneviève de Fontenay et son fils Xavier. Elle dirige tout d’une main de maître jusqu’en 2010. Cette année-là, l’ancienne mannequin démissionne et cède tout à Endemol suite à plusieurs polémiques.

La suite après cette publicité

Geneviève de Fontenay c’était notamment fortement opposée à Valérie Bègue suite à la parution de clichés jugés scandaleux. Considérant qu’elle ne respectait pas le règlement de Miss France, elle avait ordonné sa destitution du titre, en vain. Pour se satisfaire de ses propres règles, elle a créé un concours parallèle : Miss Excellence France.

Une dame au caractère bien trempé

Fidèle à ses tenues bicolores et toujours tirée à quatre épingles, Geneviève de Fontenay possédait un look inoubliable. Elle doit une fière chandelle à Louis Poirot, qui lui avait conseiller de porter un chapeau pour contrebalancer sa tête, qu’il jugeait « trop petite pour son corps » . Voilà pourquoi on la surnomme la Dame au Chapeau.

La suite après cette publicité
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Geneviève de Fontenay (@genevievedefontenay)


Mais Geneviève de Fontenay n’est pas qu’une image. Elle laisse derrière elle des prises de paroles assumées et un caractère bien trempé. À plusieurs reprises, elle s’est attirée les foudres de nombreuses personnes en tenant des propos transphobes et homophobes. Son opposition contre la présence de femmes transgenres dans le concours Miss France lui a valu d’être visée par une plainte déposée par SOS homophobie en 2019.

La suite après cette publicité

Geneviève de Fontenay ira même jusqu’à refuser la Légion d’honneur, un titre pourtant très symbolique. Cette dernière considérait que « c’est vraiment désacraliser le ruban que de le distribuer à n’importe qui comme des médailles en chocolat » .