Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Mort de Jane Birkin : brisée, Françoise Hardy dévoile leur dernier échange juste avant le drame

Publié par Déborah Attias le 17 Juil 2023 à 19:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dès l’annonce du décès de Jane Birkin, Françoise Hardy est l’une des premières à lui rendre un troublant hommage.

La suite après cette publicité

Jane Birkin au plus mal avant sa disparition

La Toile a le cœur en miettes. Et pour cause, le départ de Jane Birkin en direction des étoiles ressemble à un tsunami. Certes, on la savait fragile physiquement et moralement. Depuis son AVC en 2021, elle avait du mal à remonter la pente. Comble de l’horreur, une récente cassure de l’omoplate l’a forcé à repousser encore un peu son retour sur scène.

Question santé, Jane Birkin aurait eu deux leucémies ainsi que six COVID. Du coup, ses admirateurs la pensaient immortelle. Hélas, le suicide de sa fille aînée Kate l’a plongé dans la déprime. Comment faire pour surmonter cette tragédie sans y laisser des plumes ? Grâce aux mots d’Etienne Daho, elle parvenait encore à décrire ses maux de l’âme. C’est l’évidence, en écoutant son dernier opus, on a la nette impression qu’elle s’est livrée comme jamais auparavant.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

D’ailleurs, il suffit de se rendre sur Twitter et Instagram pour découvrir les anecdotes troublantes de ceux qui ont la chance de croiser la route de Jane Birkin. Par exemple, lors du confinement, Romane Boringer raconte un échange émouvant entre la muse de Serge Gainsbourg et sa fille Jeanne. Quant à Brigitte Bardot, elle salue son attitude « fraîche [et] spontanée » . Que ce soit sa « voix d’enfant » ou son accent, ils n’ont pas fini de nous hanter !

Sans contexte, le témoignage de Françoise Hardy fait mouche. Nul doute qu’elle va conserver très longtemps ce SMS reçu la veille du drame comme elle l’a dévoilé pour RTL.

jane birkin françoise hardy
La suite après cette publicité

Des souvenirs indélébiles avec Françoise Hardy

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Françoise Hardy Collection 📀 (@francoise_hardy__collection)

La suite après cette publicité

Avant de commencer, Françoise Hardy évoque les circonstances de leur rencontre. À l’époque, Jane Birkin n’osait pas prendre le micro devant un public. Aussi, quand elle a croisé sa route au domicile de son mentor, elle est stupéfaite. Après l’écoute des « géniales chansons qu’il avait faites pour elle » , elle était aux premières loges des répétitions. Oui, tel que le prouve ce duo, elle aussi, elle adorait « sa façon si personnelle de chanter » .

Françoise Hardy persiste et signe. Jane Birkin était une « grande artiste, une interprète formidable pour Serge » . Elle ne pourra jamais effacer de sa mémoire « sa personnalité, tout ce qu’elle dégageait [et] sa façon d’être » . Depuis qu’elle vivait cloitrée chez elle, la mère de Thomas n’a pas eu beaucoup de contact avec le monde extérieur.

C’est pourquoi, elle a pris l’habitude d’échanger par écrit avec son entourage. Et Jane Birkin n’a pas dérogé à la règle. « Je lui ai envoyé un SMS samedi, car je n’en avais pas reçu depuis fin juin. C’est Thomas, qui travaille dans le Midi, qui m’a informée. Ça a été un grand choc et je suis très affectée » .

La suite après cette publicité

Enfin, elle a une pensée émue pour Charlotte et Lou. Depuis la défenestration de Kate, elle sait bien que Jane Birkin tenait grâce et pour elles. Dans le secret de son cœur, la partisane du droit de mourir dans la dignité espère qu’elle n’a pas trop « souffert«  avant de rendre son dernier souffle. Vu le nombre de cauchemars éveillés, elle prie pour que son amie soit à présent apaisée de ses tourments. Que son âme repose en paix…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.