Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Karine Le Marchand : son gros coup de gueule pour libérer la parole sur la sexualité féminine !

Publié par Leslie le 07 Juil 2019 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Karine Le Marchand en a juste ras le bol. L’animatrice TV a décidé de le faire savoir en postant un long message sur son compte Instagram. Elle est en effet lassée de toutes ces insinuations concernant sa vie personnelle.

>>> A lire aussi : Karine Le Marchand : ses révélations très coquines et très drôles sur ce petit jouet qu’elle utilise très souvent…

Karine Le Marchand fatiguée des critiques à son sujet

Karine Le Marchand est connue pour être une femme pétillante et sans tabou. Elle a toujours en réserve une petite blague grivoise et n’a jamais honte de parler sexe. Cependant, face à ce franc-parler et des articles assez nombreux, certains n’hésitent pas à la critiquer et même à prétendre qu’elle a une vie sexuelle très débridée. Des détracteurs qui parlent souvent à tort et sans savoir, ce qui commence fortement a exaspérer l’animatrice préférée des agriculteurs. Elle s’est donc emparée de son clavier pour laisser un long message sur son compte Instagram.

https://www.instagram.com/p/BzfWpr5CP7Y/

>>> A lire aussi : Karine Le Marchand : elle publie une annonce pour un plan à 3 qui fait beaucoup rire les internautes !

La mise au point de Karine Le Marchand

Sociétaire des Grosses Têtes, Karine Le Marchand a commencé son message en abordant ce sujet : « J’y trouve l’occasion de m’amuser, d’exprimer un peu ma culture, et beaucoup ma vision de la femme libre. Avec autodérision et un chouïa de provocation, je réponds à mes collègues masculins lorsqu’ils font croire qu’ils sont misogynes, ou purs consommateurs du sexe des femmes ».

Puis d’ajouter : « Dans toutes mes émissions depuis 25 ans, l’humour grivois est un mode de communication qui dépasse les âges, les régions, les origines sociales. Faire passer une femme de 50 ans pour une femme légère (et donc dénuée de profondeur), parce qu’elle parle sans tabou du plaisir féminin, c’est laisser croire que c’est “hors norme”. 

En outre, féministe dans l’âme, elle souhaiterait donner une bonne image de la sexualité féminine : « Je veux que toutes les jeunes filles puissent regarder leur sexe sans se dire que c’est sale, ou qu’elles sont malades. Je veux que ma fille et toutes les jeunes filles du monde puissent exiger une relation sexuelle où leur plaisir est pris en compte, où l’échange et la tendresse font partie de leur intimité. »

> Sextape et positions « pas possibles » : les révélations coquines de Karine Le Marchand !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.