Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Elle disait qu’elle s’appelait Alexandre : Malika Ménard révèle avoir voulu changer d’identité

Publié par FJ le 06 Fév 2021 à 11:56
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Malika Ménard est une des anciennes Miss France les plus emblématiques. Mais avant d’avoir le succès qu’on lui connaît, la jeune femme a dû faire face à une terrible épreuve puisqu’elle a été victime d’abus sexuels quand elle était plus jeune. Une agression qui a eu de grosses répercussions sur elle puisqu’elle a connu des soucis d’identité pendant plusieurs mois.

malika ménard changement identité

>>> À lire aussi : Malika Ménard : l’ancienne Miss France présente sa femme sur Instagram

Une Miss France blessée

Malika Ménard vit une vie de rêve. La jeune femme a été élue Miss France il y a quelques années maintenant, et depuis, elle enchaîne les projets. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers cartonnent ! En effet, il y a quelques mois maintenant, elle a sorti son livre « Fuck les complexes » pour aider les jeunes femmes à apprécier leur corps.

Et Malika Ménard sait de quoi elle parle. La jeune femme n’a pas toujours été à l’aise avec son corps puisqu’elle a vécu une triste épreuve lorsqu’elle avait 5 ans.

>>> À lire aussi : Malika Ménard : après nous avoir présenté « sa femme », elle se dévoile en petite culotte sur Instagram

Malika Ménard fait de grosses révélations

La jeune femme a été victime d’abus sexuels lorsqu’elle était jeune. Et cela l’a évidemment beaucoup marquée, à tel point qu’elle a décidé de changer d’identité pour y échapper.

Interrogée par France Tv Slash, elle a fait de lourdes révélations ce vendredi 5 février.

« Je m’étais coupée les cheveux super courts, j’avais une houppette, je m’en rappelle. Et je m’habillais comme un garçon. À l’école, je ne pouvais pas changer de prénom parce qu’on est inscrit sur des registres et tout ça, mais si on partait en vacances ou ailleurs, je me donnais un nom de garçon. Je donnais Alexandre (…) Je changeais tout. J’avais envie de changer d’identité. »

« Je voulais être un garçon. Je me sentais plus fort en garçon. J’avais le sentiment qu’on était moins vulnérable. Une femme a moins de défenses et peut-être que j’avais l’impression que ça me sexualisait moins aussi ». 

>>> À lire aussi : Malika Ménard : son attitude agace les internautes dans Tous en cuisine ! (vidéo)

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.