Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Je n’ai pas préparé, je suis désolée » : une candidate du Rassemblement National se ridiculise en direct, la séquence est épique (vidéo)

Publié par Lou Tabarin le 20 Mai 2022 à 17:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À l’approche des élections législatives, les candidats enchaînent les plateaux de télévision pour convaincre les électeurs. Invitée sur France 3, la candidate du Rassemblement National Sophie Carnicer n’a pas su répondre aux questions posées par le journaliste. Découvrez le malaise en direct ci-dessous.

Ridiculisée tout le long

Prestation ratée pour la première apparition télévisée de Sophie Carnicer. La candidate RN dans la 2ème circonscription du Territoire de Belfort n’a pas assuré lors d’un débat organisé par France 3 Franche-Comté.

Une séquence a particulièrement fait jaser sur les réseaux sociaux. Lorsque le journaliste lui demande comment gérer le budget des services publics, Sophie Carnicer est incapable de répondre. Elle balbutie et rit de gêne, avant de répondre « l’immigration » . Sur Twitter, cette réponse sortie de nulle part fait scandale. « Elle a sorti le mot « immigration » comme un joker et elle n’en est même pas convaincue » , commente un internaute.

Sophie Carnicer a finalement capitulé et avoué ne pas s’être préparée sur le sujet. « Je n’ai pas préparé, je suis désolée » , avoue-t-elle comme un élève qui n’a pas révisé pour un oral. Interrogée par nos confrères à la sortie du débat, le soutien de Marine Le Pen explique : « je ne m’attendais pas à des questions spécifiques. Je n’arrivais plus à sortir un mot […] j’ai eu le courage d’y aller mais j’ai été plus que nulle » .

Une mode chez les candidats RN

Qu’elle se rassure : Sophie Carnicer n’est pas la seule à s’être ridiculisée en direct. Depuis une semaine, les candidats du Rassemblement National enchaînent les bourdes. C’est Mélanie Fortier, candidate en Côte-d’Or, qui a ouvert le bal. Sur la même chaîne et le même thème, la jeune femme a fait semblant de ne pas comprendre la question, avant de demander à couper la séquence au montage.

De son côté, le candidat du Rhône Gérard Vollory a tenu à prouver qu’il n’est pas raciste en brandissant la photo de sa femme rwandaise. Une séquence gênante qui rappelle la mythique phrase : « je ne suis pas raciste, j’ai une amie plus noire qu’une arabe » , prononcée par Nadine Morano il y a dix ans. À qui le tour ?

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0