Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Clément Beaune évincé : son émouvant discours d’adieu au gouvernement

Publié par FJ le 20 Fév 2024 à 8:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’année a commencé avec un nouveau gouvernement suite à la démission d’Elisabeth Borne au poste de Première ministre. Le 9 janvier 2024, c’est Gabriel Attal qui prenait les rênes et il semblerait que l’ancien ministre de l’Éducation nationale n’ait pas de temps à perdre.

Publicité

Un mois après, il remerciait Clément Beaune, ancien ministre des Transports pour sa fronde contre la loi immigration. Il a donc quitté le gouvernement le 11 février dernier et son discours d’adieu, partagé sur son compte Instagram était plus qu’émouvant.

clément beaune discours adieu émouvant gouvernement
© Capture d’écran Quotidien – TF1

>>> À lire aussi : Ce ministre démissionne car son salaire ne lui permettait plus de payer sa maison

Publicité

Clément Beaune remercié du gouvernement

Le nouveau gouvernement de Gabriel Attal a déjà fait quelques victimes. En plus des différentes polémiques qui touchent la ministre Amélie Oudéa-Castéra, c’est Clément Beaune qui a été pointé du doigt.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron et ex-secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a récemment été relégué au rôle de député. Ministre des Transports depuis deux ans, il a laissé sa place à Patrice Vergriete le 11 février 2024.

Publicité

Cette décision est le résultat d’une fronde avortée de Clément Beaune contre le projet de loi sur l’immigration proposé par le gouvernement, un acte qui lui a valu le surnom de « traître » au sein du gouvernement.

>>> À lire aussi : Gouvernement : la moitié des ministres seraient millionnaires !

Son émouvant discours d’adieu

Publicité

Mais visiblement, Clément Beaune n’est pas rancunier. Le 11 février dernier, il faisait son discours d’adieu face à ses camarades.

Et c’est sans émotion qu’il a remercié ses anciens collègues. « Depuis plus de trois ans, comme ministre, j’ai voulu agir en ayant deux exigences : accomplir ma mission et servir mes convictions. Et je pars en ayant le sentiment de ne pas avoir transigé avec ces deux exigences.”

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Il poursuit ensuite : “J’emporte avec moi ces convictions à l’Assemblée nationale pour mener mes combats et les défendre au sein de notre majorité. Pour mon équipe dont je sais la tristesse, je veux dire que partir en ayant ses convictions n’est jamais un échec, ni un déshonneur. Au contraire”.

Publicité
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Clément Beaune (@clement.beaune)

>>> À lire aussi : « On ne peut pas être Premier ministre et gay. C’est une erreur » Dérapage homophobe de Dieudonné sur Gabriel Attal

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.