Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Élections législatives : Le RN avait plus de voix… pourquoi il obtient moins de sièges ?

Publié par Killian Ravon le 09 Juil 2024 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les législatives de 2024 ont bouleversé le paysage français. Les résultats révèlent des écarts marquants entre les suffrages et la représentation à l’Assemblée nationale. Cet article explore les raisons de ces disparités et leurs implications pour l’avenir.

La suite après cette publicité
Présidentielle, présidente du rassemblement national

chenille-métro-parisien-on-emmerde-le-front-national « Et la chenille emmerde le Front national » : chenille géante dans le métro suite au […] « Et la chenille emmerde le Front national » : chenille géante dans le métro suite aux résultats des législati […]

Rassemblement national : plus de votes, moins de représentants

La suite après cette publicité

Avec 10 110 011 voix et 143 parlementaires, le RN a surpris beaucoup. Comment un courant ayant collecté autant de soutiens peut-il récolter relativement peu de places ? La réponse réside dans le mode de scrutin français.

La suite après cette vidéo

Les législatives suivent un vote majoritaire à deux tours. Cela signifie que même si une formation recueille de multiple voix au niveau national, elle doit aussi gagner dans de nombreuses zones locales pour obtenir des représentants. Pour le RN, bien que le mouvement ait attiré de nombreux électeurs, il n’a pas remporté assez de circonscriptions pour convertir ces voix en sièges parlementaires.

Les analystes notent que le RN a particulièrement bien performé dans les zones rurales, notamment dans le Nord et le Pas-de-Calais. Cependant, ces victoires locales n’ont pas suffi pour augmenter de manière significative leur représentation à l’Assemblée nationale.

La suite après cette publicité
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vakita (@vakitamedia)

Jordan Bardella, ex-cancre ? Jordan Bardella, « cancre » ? Ses notes à la fac dévoilées et ce n’est pas fame […] Jordan Bardella, « cancre » ? Ses notes à la fac dévoilées et ce n’est pas fameux…

La suite après cette publicité

Nouveau front populaire et Ensemble : stratégies et résultats

Le Nouveau Front Populaire (NFP) et Ensemble ont respectivement obtenu 7 005 526 votes (182 représentants) et 6 314 555 votes (168 représentants). Ces résultats montrent une meilleure conversion des voix en sièges comparée au RN. Pourquoi cette différence ?

Une explication réside dans la tactique de retrait adoptée par ces formations. Avant le second tour, de nombreux candidats du NFP et d’Ensemble se sont désistés dans plus de 200 zones pour contrer le RN. Cela a permis de consolider leurs soutiens et de maximiser leurs chances de remporter des représentants. En effet, 131 candidats de gauche et 82 du camp présidentiel se sont retirés, facilitant ainsi une répartition plus efficace des votes anti-RN.

La suite après cette publicité

Cette tactique de retrait est courante en politique française, surtout lorsqu’il s’agit de contrer un adversaire perçu comme extrême ou dangereux pour la démocratie. Cette approche a joué un rôle crucial dans la distribution des sièges à l’Assemblée nationale.

Assemblée nationale à la proportionelle

jordan bardella Jordan Bardella : que va t-il devenir maintenant ? Jordan Bardella : que va t-il devenir maintenant ?

La suite après cette publicité

Le mode de scrutin et ses implications

Le mode de scrutin majoritaire à deux tours des législatives en France est souvent critiqué pour son incapacité à représenter proportionnellement la volonté populaire. En effet, il favorise les formations capables de former des alliances ou de bénéficier de retraits stratégiques. Ainsi, même si un mouvement comme le RN obtient une grande quantité de votes, il peut se retrouver sous-représenté en termes de sièges parlementaires.

Cela soulève la question de la réforme électorale. Plusieurs voix s’élèvent pour proposer un passage à un système proportionnel, qui permettrait une représentation plus fidèle des suffrages exprimés. Une telle réforme pourrait transformer radicalement la composition de l’Assemblée nationale et le fonctionnement du système français.

La suite après cette publicité

En attendant, les résultats des législatives de 2024 offrent un instantané fascinant des dynamiques en jeu. Ils montrent comment les stratégies, les alliances et les désistements peuvent influencer de manière significative l’issue d’une élection.

Ces législatives ont mis en lumière les complexités et les défis du système français. Le RN, malgré un nombre impressionnant de votes, a vu ses aspirations parlementaires limitées par un mode de scrutin défavorable. En revanche, le NFP et Ensemble ont maximisé leurs sièges grâce à des stratégies de retrait bien orchestrées.

Pour l’avenir, ces résultats posent la question de la réforme électorale et de la nécessité d’un système plus représentatif. L’Assemblée nationale issue de ces élections reflète un paysage fragmenté, mais dynamique, prêt à relever les défis à venir. Quelle sera la prochaine étape pour la France ? Seul le temps nous le dira, mais une chose est certaine : la politique française n’a jamais été aussi captivante.

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.