Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Éric Dupond-Moretti atomisé par Emmanuel Macron : cette remarque cinglante qui n’est pas passée inaperçue !

Publié par Justine le 04 Déc 2020 à 5:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ces derniers jours, l’article 24 fait polémique en France. Entre manifestations contre la loi « sécurité globale », les bavures policières qui s’enchaînent, le tout en pleine crise sanitaire a le don de perturber le gouvernement. Et pour cause, le Président de la République n’hésite pas à faire des remarques cinglantes envers Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin.

Éric Dupond-Moretti recadré par Macron

librariemollat / wikimedia Commons

>>> À lire aussi : Rolex, bateau, voitures de luxe : le TRÈS gros patrimoine d’Eric Dupond-Moretti dévoilé !

Éric Dupond-Moretti recadré par Emmanuel Macron

La tension au gouvernement est plus forte que jamais. La crise sanitaire est déjà compliquée à gérer pour que deux ministres ne respectent pas les ordres d’Emmanuel Macron. Et pourtant, Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin sont dans le viseur des Français qui refusent catégoriquement le passage de l’article 24. 

Ce lundi 30 novembre, le Chef de l’État a convoqué plusieurs de ses ministres pour évoquer la situation catastrophique du pays. Macron n’a pas hésité à recadrer les ministres à l’origine de cette crise, comme le dévoile le journaliste de Marianne Laurent Valdiguié. On peut lire sur Twitter : « Il n’y a pas que Gérald Darmanin qui en a pris pour son grade aujourd’hui à l’Elysée. ‘Ce week-end, j’aurais bien aimé ne pas apprendre en regardant la télévision que le procureur de Paris tenait une conférence de presse' ».

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : cette interview à laquelle personne ne s’attendait

La faute d’Éric Dupond-Moretti

La colère du Président est telle que Darmanin est « sur la défensive », dévoile Le Monde. En effet, Emmanuel Macron reproche à Éric Dupond-Moretti de ne pas l’avoir prévenu que le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz allait donner une conférence de presse.

En effet, dimanche 29 novembre il s’est exprimé suite à la vidéo du passage à tabac du producteur de musique par des policiers. Il est revenu sur le déroulement des faits et de l’enquête. Pour terminer son recadrage, le Chef de l’État a précisé que « La situation dans laquelle vous m’avez mise aurait pu être évitée ».

>>> À lire aussi : Violences policières : Nouvelles arrestations suite à l’agression de Michel Zecler !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0