Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Nous sommes en guerre » , « Solidarité européenne », « chauffage à 19 degrès » : les mots inquiétants d’Emmanuel Macron sur la crise de l’énergie !

Publié par Jessy le 05 Sep 2022 à 21:53
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une crise sanitaire et une guerre touchant l’Europe ne font pas bon ménage. Depuis 2020, le monde est touché par différents événements qui fragilisent l’économie, l’énergie et le pouvoir d’achat. En pleine crise de l’énergie, Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse pour prévenir les Français. S’il a récemment fait une grande annonce au sujet de la guerre en Ukraine, le président ne s’en cache pas : l’hiver sera très rude.

« Nous sommes en guerre et il faut produire plus vite » les mots forts d’Emmanuel Macron !

À l’occasion de sa rencontre avec le chancelier allemand Olaf Scholz, Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse. Et parler de la crise énergétique actuelle était évident pour le président de la République. Mais son discours n’a rien de rassurant. Il a d’ailleurs prévenu plusieurs fois : l’hiver sera une période difficile pour tout les ménages. « Il faut baisser la climatisation cet été et mettre le chauffage à 19 cet hiver » a-t-il indiqué. Alors qu’une nouvelle « prime Macron » est mise en place, les Français, mais aussi les Européens devront limiter leur consommation d’énergie.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Dans la suite de son discours, le président a réutilisé le terme de guerre. Un terme qu’il avait déjà utilisé au début de la pandémie. « Nous sommes en guerre et il faut produire plus vite de l’électricité » insiste-t-il. Selon l’homme politique, 93% des stockages en énergie de la France sont remplis. Même si Emmanuel Macron se félicite d’être « en avance sur nos objectifs » , il est évident que les Français devront faire des concessions.

Emmanuel Macron devrait réunir un conseil de défense ce vendredi

« Nous avons besoin de solidarité européenne »

Pour Emmanuel Macron, l’objectif est d’économiser au minimum « 10% de ce qu’on consomme habituellement » . Et s’il parle de tout ça en présence du chancelier allemand, c’est pour une bonne raison. Les deux pays ont mis en place une solidarité pour permettre des ressources en énergie idéales. La France s’engage à livrer du gaz à l’Allemagne, alors que nos voisins livreront de l’électricité à la France. « Nous avons besoin de la solidarité européenne pour l’électricité » rappelle une nouvelle fois Emmanuel Macron.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Il a également souligné que la production des énergies en France et en Europe n’est pas encore assez rapide. « L’énergie fait partie des instruments de guerre utilisés par la Russie, nous devons nous mettre en situation de produire plus vite des sources alternatives d’électricité » . Si l’enseigne Casino a lancé une opération exceptionnelle face à la hausse des carburants, Emmanuel Macron prévient : une coupure d’électricité en France est possible, mais « n’interviendra qu’en dernier ressort » . Des propos de plus en plus utilisés par les membres du gouvernement, et qui devrait préparer les Français à vivre un hiver inédit.