Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Jean-Baptiste Djebbari au coeur d’une grosse polémique : sa reconversion qui ne passe pas

Publié par Lou Tabarin le 17 Mai 2022 à 23:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après la nomination officielle d’Élisabeth Borne à Matignon, place au remaniement. On sait déjà que Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports et roi de TikTok, va quitter le gouvernement pour aller dans le privé. Sa future carrière fait jaser la classe politique, qui l’accuse d’opportuniste.

Jean-Baptiste Djebbari

Un futur déjà tout tracé

C’est désormais sûr : Jean-Baptiste Djebbari ne fera pas partie du nouveau gouvernement composé par Emmanuel Macron et Élisabeth Borne. En début d’année, l’actuel ministre des Transports avait avoué sur RMC ne pas être « sûr de continuer en politique » . Il faut dire qu’il n’était pas du tout destiné à atterrir à Élysée.

Je n’aurais pas dû faire de politique, je faisais autre chose et les circonstances de la politique ont fait que… J’ai fait deux ans et demi de parlement. J’aurai fait deux ans et demi de gouvernement. C’est déjà beaucoup, quand on le fait avec intensité, comme je le fais. Je n’ai pas vocation à faire de la politique un métier.

Jean-Baptiste Djebbari dans Les Grandes Gueules sur RMC le  7 janvier 2022.

Avant de s’engager en politique, Jean-Baptiste Djebbari était pilote d’avion. Pas question pour lui de retourner aux commandes de ces appareils. En revanche, l’homme de quarante ans sait déjà ce qu’il va faire une fois qu’il aura quitté le ministère chargé des Transports.

Le lundi 16 mai, la start-up Hopium, qui commercialise des voitures à hydrogène, a officialisé la nomination de Jean-Baptiste Djebbari. « Je me réjouis de démarrer cette collaboration et de pouvoir relever ensemble les défis de demain » , a indiqué Olivier Lombard, le fondateur de l’entreprise.

 

Jean-Baptiste Djebbari se défend face aux attaques

Dès l’annonce de la nouvelle, l’opposition s’est soulevée pour dénoncer du « pantouflage » . Le député européen David Cormand ne mâche pas ses mots, et dénonce « toute la perversité de La République en marche, qui n’aura jamais été autre chose qu’une république des marchands gangrenée par l’affairisme et les lobbys » . Même chose pour François Ruffin, qui s’est offusqué sur son compte Twitter.

Interrogé ce matin par Apolline de Malherbe, Jean-Baptiste Djebbari assume son avenir et affirme ne pas être mal à l’aise. Il se défend : « j’étais pleinement au travail dans mon travail de ministre, je n’ai absolument aucun problème et aucun état d’âme, j’ai été totalement respectueux de mon mandat. J’ai fait les choses dans les règles » .

Quant à ceux qui craignent que le roi de TikTok ne disparaisse à jamais, pas de panique. Il compte bien continuer à faire ses vidéos humoristiques, pour le plus grand plaisir des internautes.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0