Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

La SNCF met à disposition des trains gratuits pour les réfugiés Ukrainiens

Publié par Charlène Deveaux le 05 Mar 2022 à 10:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La SCNF a annoncé, ce lundi 28 février, autoriser les réfugiés ukrainiens à voyager gratuitement dans les trains en France.

>>> À lire aussi : « On est tous humains, ils ne devraient pas nous discriminer » : des milliers de ressortissants africains et arabes sont empêchés de fuir l’Ukraine

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Train gratuit en France pour les réfugiés ukrainiens

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé, lors d’un entretien accordé à La Provence, autoriser les réfugiés ukrainiens à circuler gratuitement à bord des trains longue distance. « La SNCF va permettre aux réfugiés ukrainiens de prendre le train gratuitement » , a déclaré le ministre.

« Le drame qui frappe l’Ukraine nous touche tous. Le groupe SNCF et les cheminots sont solidaires avec les réfugiés ukrainiens. Comme nos homologues européens, nous leur permettrons de circuler gratuitement en France à bord des TGV et Intercités » , a ainsi confirmé Jean-Pierre Farandou, le PDG du groupe Public, sur son compte Twitter. En ce qui concerne les modalités, elles sont « en train d’être travaillées » et seront « précisées prochainement » pour les réfugiés.

trains

Augmenter les perspectives de fuites

Suivant la même démarche, l’Allemagne et l’Autriche ainsi que la Pologne ont également décidé d’instaurer la gratuité des transports ferroviaires pour les Ukrainiens souhaitant fuir leur pays. « Il a été demandé notamment de sécuriser la route du Sud, qui permet par exemple de rejoindre la Moldavie, pour que ceux qui veulent quitter Kiev puissent le faire en toute sécurité » , a ajouté Jean-Baptiste Djebbari.

Une route qui offrirait la possibilité de quitter la capitale ukrainienne pour « une partie du personnel diplomatique et pour les 500 à 700 Français qui sont aujourd’hui résidant à Kiev » , a-t-il préciséEn ce qui concerne la mise en place d’un pont aérien, l’idée n’est pas encore envisageable, tant qu’il reste des opérations militaires dans l’espace aérien ukrainien. Cependant, l’hypothèse sera plausible dès lors « qu’un cessez-le-feu sera effectif et qu’on aura créé des corridors pour que les avions puissent voler de façon sûre » , a terminé le ministre.

>>> À lire aussi : Les fonctionnalités de Google Maps suspendues en Ukraine pour protéger la population

0