Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Les fonctionnalités de Google Maps suspendues en Ukraine pour protéger la population

Publié par Alexis P le 28 Fév 2022 à 22:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Voilà plus de 5 jours que la Russie a décidé d’envahir son voisin ukrainien.  Le géant du numérique Google a décidé de prendre une mesure afin d’apporter une protection à la population locale. Ainsi l’entreprise a momentanément désactivé la fonction d’analyse de la circulation routière présente sur Google Maps.

>>> À lire aussi :  « Ils seront tués » : L’ex-miss Ukraine prend les armes pour défendre son pays

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Une mesure pas anodine pour la sécurité des Ukrainiens

Google a  décidé de désactiver cette fonctionnalité qui permet d’afficher les conditions de circulation. Ceci dans une logique d’aide à la population victime de cette guerre. Cela permettrait alors d’éviter que l’ennemi ait accès à des informations sur la position de la population présente sur le territoire. La diffusion de données de fréquentation des lieux publics a également été suspendue.

Cette fonction permet également d’afficher sur l’application le relief, les transports en commun. Mais également l’emplacement des pistes cyclables. La firme américaine a donc décidé de ne pas permettre aux Russes via la plateforme d’obtenir des données qui pourraient s’avérer essentielles à des fins de stratégies militaires.

 

>>> À lire aussi : Google Maps permet de retrouver un mafieux sicilien en cavale depuis 20 ans !

Une protection des civils dans une situation alarmante et des mesures de sanction

Il est important de dire que la situation pour la population civile est extrêmement alarmante et ce genre de dispositions sont plus que bienvenues. Le ministère ukrainien de la santé a annoncé ce dernier dimanche de février que 352 civils ont perdu la vie dont 14 enfants.

A noter que Google s’inscrit dans une logique de sanction également vis-à-vis de la Russie tout comme son Etat et les autres plateformes internet. Tout comme Youtube et Facebook qui ont annoncés récemment des mesures de la sorte. Google a annoncé ce dimanche avoir suspendu la possibilité pour les médias russes de monétiser leurs activités sur ses plateformes.

>>> À lire aussi : Bientôt la fin de la guerre en Ukraine ? Les pourparlers ont commencé

0