Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Accro à la chirurgie, son but est de devenir la plus « fake » possible

Publié par Nicolas F le 03 Nov 2019 à 6:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tous ceux qui sont tentés par la chirurgie esthétique ont envie de faire l’une ou l’autre opération la plus discrète possible pour corriger quelques petits défauts. Rarement on entend quelqu’un dire que son but est de devenir le plus artificiel possible. C’est pourtant ce qu’a demandé cette jeune femme à son chirurgien. Son but était de devenir tellement fausse qu’on aurait pu croire qu’elle était en plastique. Regardez la vidéo pour voir à quoi ressemble cette femme de 21 ans, qui a dépensé une fortune en chirurgie.

Publicité

> À lire aussi : Son rêve est de ressembler à un alien asexué : il subit 110 opérations de chirurgie esthétique pour y parvenir et veut se faire retirer les organes génitaux (vidéo)

À 21 ans, elle a dépensé une petite fortune en chirurgie

Publicité

Serena Smith de Toronto est tellement refaite qu’il est presqu’impossible de lui donner un âge. À 21 ans, elle a déjà subi plusieurs opérations, pour un total de 17 000 €. Tout a commencé à l’adolescence, lorsqu’elle s’est regardée dans le miroir et qu’elle s’est trouvée terriblement banale. Elle a alors réfléchi à tout ce qu’elle pouvait refaire pour ne ressembler à personne d’autre, voire même ne plus ressembler à une personne normale. Elle a fait grossir sa poitrine de plusieurs tailles, elle a fait de nombreuses injections de Botox dans le visage. C’est à ce moment-là que Tyler, son petit ami bodybuilder lui a demandé d’arrêter. Mais la jeune femme n’a pas voulu arrêter, lui expliquant que son désir de continuer la chirurgie était comparable à son envie à lui, d’avoir des muscles toujours plus gros.

> À lire aussi : Obsédée par la chirurgie esthétique, elle dépense 167 000 dollars dans diverses opérations du corps

Son but est de devenir la plus fausse possible

Publicité

Ce qui compte, c’est que son physique superficiel, qu’elle qualifie elle-même de « fake », lui plaise. « Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été très intéressée par l’apparence et la beauté. Très jeune, ma fascination pour la chirurgie esthétique s’est déclarée en regardant plein de documentaires et d’émissions de téléréalité sur le sujet. Mon envie de ressembler à ces femmes a pris toute la place dans ma vie. » Elle explique qu’elle n’avait pas confiance en elle auparavant, ce sentant insignifiante. Si aujourd’hui elle aime son physique, elle est malheureusement devenue accro. « Je suis obsédée par la beauté ». Son physique lui vaut bien entendu des regards insistants dans la rue. « Quand je sors dehors, je vois tout le temps que les hommes se détournent de leur femme et de leurs enfants pour m’observer. Et j’imagine qu’ils se disent qu’ils préfèreraient être avec moi à la place. »

> À lire aussi : Elle fait de la chirurgie pour ressembler à se selfies retouchés : elle devient accro et ne peut plus s’en passer !

Elle adore attirer le regard des hommes dans le rue

Publicité

Malheureusement, il semblerait qu’elle soit tellement obsédée par son physique et ce que les autres pensent d’elle, qu’elle pourrait perdre son petit ami. Il lui a déjà fait part de ses inquiétudes, notamment pour sa santé mais aussi pour l’image qu’elle renvoie. « J’ai un petit ami qui devient parfois jaloux quand d’autres hommes sont excités par moi. Mais c’est ça la réalité, quand on sort avec une personne comme moi qui attire l’attention. Mon look extrême est ce que je désire ». Elle veut être une version « exagérée d’elle-même, une emphase de la beauté. Je suis certaine qu’il ne dira rien quand j’aurai des seins encore plus gros ». En plus de refaire sa poitrine, elle veut également refaire son nez, remonter ses sourcils, raboter l’os du menton et enfin, placer des prothèses dans ses fesses et ses hanches.

> À lire aussi : Ce chirurgien pratique des opérations esthétiques sur ses filles, depuis leur plus jeune âge (VIDEO)

Crédits : Media Drum World Features

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN