Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Une anesthésiste ivre a tué une femme qui accouchait dans une maternité près de Pau et risque 5 ans de prison

Publié par Nicolas F le 11 Oct 2020 à 14:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le procès de l’anesthésiste belge Helga Wauters, qui pratique son métier en France, vient de débuter, à Pau. Le médecin est accusé d’avoir involontairement tué une femme après son accouchement, à cause d’une erreur médicale due à son manque de réaction. Elle était en état d’ébriété. Xynthia Hawke est morte après une césarienne, à cause de l’anesthésiste saoule à la vodka, qui lui a enfoncé un tuyau dans l’œsophage au lieu de la trachée.

> À lire aussi : Drame : une fillette de 11 ans meurt après de simples maux de ventre… une erreur médicale envisagée !

Une anesthésiste belge accusé d’homicide involontaire aggravée à Pau

« Je ne mérite pas d’aller en prison », a déclaré le médecin Helga Wauters, 51 ans, lors de son procès à Pau. L’anesthésiste est pourtant à l’origine d’une erreur médicale qui a valu la vie de sa patiente de 28 ans qui accouchait. En septembre 2014, Helga Hawke, qui n’avait pas tous ses moyens, à cause d’une consommation excessive de vodka et de rosé avant l’opération, a enfoncé un tube dans l’œsophage de sa patiente au lieu de l’enfoncer dans la trachée. La patiente, à qui on pratiquait une césarienne, a fait un arrêt cardiaque. Le bébé, Isaac, est né en bonne santé. « Ces six dernières années ont été un enfer », déplore le médecin, appelée à se défendre au tribunal.

> À lire aussi : Victime d’une erreur médicale, elle ne peut plus fermer les yeux et la bouche, mais elle a appris à avoir confiance en elle

Le médecin alcoolique regrette son erreur et vit un enfer depuis 6 ans

« Je porte la mort de Xynthia Hawke chaque minute. J’accepte ma responsabilité mais je ne mérite pas d’aller en prison », estime Helga Wauters. « Mon travail en tant que docteur me rend responsable de la vie de mes patients. Je suis devenue médecin pour sauver des vies. Je ne veux pas me placer en victime mais j’étais accablée par cette addiction que je n’arrive toujours pas à contrôler malgré tous mes efforts. Je reconnais maintenant que mon addiction était incompatible avec mon travail ». Le compagnon de la défunte, père du bébé qui a perdu sa mère, était assis dans la salle du tribunal. « Je regretterais cette mort toute ma vie entière », a conclu le docteur, accablée par le poids de ses erreurs.

> À lire aussi : Marseille : victime d’une erreur médicale, elle expulse du matériel médical de son vagin ! (vidéo)

Elle avait bu avant d’entuber la patiente qui a connu des complications pendant l’accouchement

L’ancienne anesthésiste s’est confiée sur ses addictions, devant les parents de la victime, venus assister au procès de celle à l’origine de la mort de leur fille. Helga raconte qu’elle avait toujours dans sa poche une petite bouteille de vodka allongée à l’eau. Ce jour-là, l’anesthésiste a administré une première dose d’anesthésiant, puis a quitté la salle d’opération. La patiente a commencé à mal réagir et suite aux complications, les médecins ont dû prendre la décision de pratiquer en urgence une césarienne. Alertée de la situation, Helga Wauters est revenue à la hâte dans la salle d’accouchement et ses collègues ont tout de suite senti à son haleine qu’elle avait bu de l’alcool.

> À lire aussi : Après une consultation médicale pour la varicelle, son fils pleurait et sa fièvre augmentait. Elle a alors compris que le médecin avait fait une terrible erreur…

Le médecin avait déjà été licenciée de plusieurs hôpitaux en Belgique pour alcoolisme

Entretemps, elle avait bu de la vodka et un verre de rosé. Selon le docteur, elle avait « encore 70% de (s)es facultés » et n’était « pas ivre ». C’est à ce moment-là qu’elle a entubé la patiente dans les mauvaises voies. La jeune femme s’est mise à vomir, ce qui aurait dû alerter les médecins du problème. La maman britannique est morte quelques jours plus tard. Helga Wauters avait déjà été licenciée de plusieurs hôpitaux en Belgique, à cause de son alcoolisme.

> À lire aussi : Michael Schumacher métamorphosé : le pilote totalement méconnaissable physiquement (vidéo)

Le parquet demande 3 ans de prison pour Helga Wauters

L’anesthésiste se défend aujourd’hui en expliquant qu’elle n’est pas la seule à avoir commis des erreurs. Elle accuse aussi la maternité Labat, située à Orthez, d’avoir fourni un respirateur défectueux. L’anesthésiste, qui est jugée par « homicide involontaire aggravé », était également ivre au moment où la police est venue l’arrêter à son domicile. Elle avait ce jour-là 2,38 grammes d’alcool par litre dans le sang. Le parquet de Pau a réclamé 3 ans de prison ferme et l’interdiction définitive de pratiquer la médecine. Elle encourt jusqu’à 5 ans de prison. Le verdict sera prononcé le 12 novembre.

> À lire aussi : Un homme opéré du coeur sans aucune anesthésie… la méthode surprenante !

Crédits : Getty – Source : Daily Mail

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER