Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Cabines à UV : accro aux sessions de bronzage, elle découvre l’horreur sur son cuir chevelu

Publié par FJ le 01 Août 2022 à 7:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce n’est plus un secret pour personne, les UV peuvent être néfastes sur la santé et les cabines à UV peuvent avoir mauvaise presse. Et ce n’est pas cette nouvelle vidéo publiée sur TikTok qui va arranger les choses. Nickie Murtagh a découvert le pire sur son crâne après avoir enchaîné les séances de bronzage. Découvrez la séquence dans la vidéo ci-dessous : 

Le danger des UV

Comme chaque année, à l’arrivée de l’été, les campagnes de prévention contre les UV continue. En effet, ces derniers ne sont évidemment pas sans conséquence sur la santé et peuvent avoir des conséquences néfastes. Cela peut aller au simple coup de soleil, jusqu’au cancer. 

Et pour cause, les abus de soleil sont responsables de nombreux cancers de la peau. C’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires appellent à ce que les gens se protègent au quotidien avec des crèmes solaires de qualité et efficaces. Il est même recommandé d’utiliser une crème de jour avec un indice de protection. 

cabines uv

Les cabines font des ravages

Mais malheureusement, certains ne prennent pas du tout en compte ce danger. C’est le cas notamment de Nickie Murtagh. Cette Britannique de 37 ans a posté une nouvelle vidéo sur son compte TikTok pour dénoncer cette pratique. Accro pendant de longues années, cette utilisation non-mesurée n’a malheureusement pas été sans conséquence. 

En effet, sur la vidéo, elle dévoile un trou au niveau du cuir chevelu, conséquence des cabines à UV. Comme elle l’a expliqué au magazine Mirror, elle a eu un kyste sur le crâne dû à une utilisation répétée. Après plusieurs exams, elle se rend compte qu’elle a contracté un cancer de la peau. Malgré le fait que ce dernier soit derrière elle, elle a toujours peur qu’il revienne : « Il me reste d’énormes cicatrices et une peau affreuse sur le visage à cause des dommages causés par le soleil, en particulier le mélasme. Je suis toujours inquiet d’un retour car le cancer de la peau est généralement récurrent. La peur est réelle et elle ne disparaît jamais« .

0