Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Canicule annoncée : Quels sont les risques pour la santé ?

Publié par Elodie GD le 12 Juin 2024 à 21:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le changement climatique n’est plus un mythe. Si beaucoup ont mis du temps à l’accepter, les températures augmentent de manière significative sur le globe. On le voit notamment à travers les nombreux épisodes de canicule des dernières années. Et ces changements ne seraient pas sans conséquences pour notre santé.

La suite après cette publicité

changement climatique Réchauffement climatique : Quelles sont les régions où vous ne pourrez plus vivre d&r […] Réchauffement climatique : Quelles sont les régions où vous ne pourrez plus vivre d’ici 2050 ?

Réchauffement climatique et inquiétudes

La suite après cette publicité

Si le printemps 2024 s’est illustré par ses journées pluvieuses, le réchauffement climatique n’en est pas moins réel. Chaque année, les scientifiques alertent sur les températures peu habituelles qui rythment les saisons. La pire d’entre toutes restant l’été, où les températures atteignent parfois des pics qui portent atteinte au confort des individus.

La suite après cette vidéo

Pour cause, il semble que l’être humain est sensible au moindre changement de température. C’est en tout cas ce qu’avance la chercheuse Laura Battistel dans les colonnes de National Geographic. « Que vous en soyez conscient ou non, vous êtes biologiquement sensible », avance-t-elle. Une sensibilité qui pourrait impacter la manière dont nous abordons le réchauffement climatique.

Toujours selon la chercheuse, nous pouvons percevoir des différences de températures de l’ordre de 0,9° C avec une précision surprenante ! De quoi inciter tout à un chacun à se préoccuper des changements climatiques, et pourquoi pas, à œuvrer afin de réduire notre impact.

La suite après cette publicité
Canicule : quels risques pour la santé ?

glacier L’Islande a rendu hommage au premier glacier Islandais « mort » à cause du réch […] L’Islande a rendu hommage au premier glacier Islandais « mort » à cause du réchauffement climatique […]

Le corps humain prêt à supporter des températures extrêmes ?

La suite après cette publicité

Le corps humain travaille à conserver une température vitale de 37° C. Elle est nécessaire pour notre bien-être physique, mais aussi pour le fonctionnement cognitif. Au fil de l’évolution, l’être humain a appris à s’adapter aux variations climatiques. Ce, dans un souci de survie. Ainsi, le moindre changement de température provoque des signaux d’alerte qui déclenchent des actions telles que la recherche d’un abri, l’ajustement des vêtements et l’adaptation de nos comportements pour rester à l’aise.

Un processus bien rodé qui a pourtant ses limites. L’être humain ne peut pas aller plus loin. C’est pourquoi les rapides changements climatiques constituent un risque de taille. Ils mettent à rude épreuve nos capacités d’adaptations et « nous oblige à prendre des mesures proactives pour en atténuer les effets », détaille National Geopraphic.

Dans le cadre de ses recherches, Laura Battistel a soumis un groupe de volontaires à une expérience. Elle et son équipe ont demandé aux participants de marcher entre deux pièces climatisées dont la différence était de 2° C. Ils ont alors constaté que leurs réponses étaient très précises. « Cela nous montre à quel point nous sommes connectés à notre environnement. Nos corps sont connectés, et pourtant, notre conscience n’est pas aussi connectée », note encore la chercheuse.

La suite après cette publicité

Sensibilisation des populations et solutions

National Geographic a également sollicité Ricardo Perin, ingénieur et co-auteur de l’étude. Pour lui, il n’y aucun doute : passées un certain seuil, les températures représentent un risque pour la santé. « Nous pourrions avoir besoin de consommer de plus en plus d’énergie pour rester à l’aise à mesure que les températures augmentent », note-t-il à son tour.

La suite après cette publicité

Pour lui, la solution est la suivante : les populations doivent développer une meilleure connaissance de la sensibilité humaine aux changements de température. Une prise de conscience qui permettrait de mettre au point des capteurs très précis capables de détecter de subtils changements de température. Ce qui aboutirait à des systèmes de chauffage et de climatisation plus efficaces pour les habitations.

En bref, le réchauffement climatique a non seulement un impact environnemental, mais aussi un impact sur les populations. Reste à voir si la prise de conscience va se faire dans les années à venir ou si les dirigeants vont faire le choix de détourner le regard.

Alerte réchauffement climatique : en Russie un ours a été retrouvé en centre-ville ! […] Alerte réchauffement climatique : en Russie un ours a été retrouvé en centre-ville ! (vidéo)

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.