Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : l’amputation d’un membre, une possible complication ?

Publié par Justine le 22 Avr 2020 à 13:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette opération de dernier recours est arrivée à Nick Cordero, star de Broadway, amputé de la jambe droite après avoir contracté le Coronavirus. Dans quelles conditions une amputation peut-elle avoir lieu ? Les réponses dans l’article !

Publicité
Le coronavirus donne-t-il lieu a des amputations ?

>>> À lire aussi : Covid-19 : nouveau drame parmi les médecins

Le Coronavirus amène-t-il vers l’amputation ?

Chaque jour qui passe, nous apprenons de nouvelles informations sur le Coronavirus. Ce virus qui ne cesse de muter, fait d’énormes dégâts qui peuvent mener à l’amputation d’un membre. Le cas de Nick Cordero soulève de nouvelles questions sur le virus. L’acteur était touché par des problèmes de coagulation après avoir été contaminé et placé dans le coma artificiel.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Malgré le traitement médical, l’acteur a fait une hémorragie intestinale qui a mené vers l’amputation de la jambe droite. Sa femme a dévoilé cette information sur son compte Instagram : « Il a été mis sous anticoagulants, mais malheureusement, ce traitement a causé d’autres complications. Tension artérielle et quelques hémorragies internes dans ses intestins. Nous l’avons sevré des anticoagulants, mais cela allait à nouveau provoquer une coagulation dans la jambe droite, où le sang coagulait, en se coinçant dans ses orteils ». Mais l’amputation est-elle réellement liée au Coronavirus ?

>>> À lire aussi : Une jeune femme a failli être amputée à cause de ses chaussures neuves

Coronavirus ou anticoagulants ?

Publicité

Medisite a mené l’enquête et le Dr Ballongue rétablit la vérité : « Les anticoagulants doivent être parfaitement dosés. C’est pourquoi, il arrive, lors d’un traitement, que l’on fasse des ajustements en baissant par exemple le nombre de plaquettes pour faciliter la coagulation dans l’organisme. Si on ne le fait pas, il existe un risque de thrombose par formation d’agrégats plaquettaires, qui peuvent entraîner, à terme, une amputation ».

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Il s’agit donc d’un cas très isolé et rare lié à la prise d’anticoagulants et non au Coronavirus ! Nick Cordero a pris puis arrêté les anticoagulants avant de les reprendre et de déclencher une hémorragie interne. Par ailleurs, tout dépend des antécédents de la personne. Être fumeur ou boire régulièrement de l’alcool risque de boucher les artères.

Source : Medisite

>>> À lire aussi : Coronavirus : cette vidéo très émouvante nous montre que nous commençons à voir la sortie du tunnel