Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Testicules : attention, le Coronavirus s’y attaque

Publié par Justine le 09 Sep 2020 à 11:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Encore inconnu il y a quelques mois, le Coronavirus évolue et développe de nouveaux symptômes. En plus d’avoir de la fièvre, des difficultés respiratoires, une toux et des douleurs thoraciques, le Covid-19 touche désormais les testicules. C’est ce qu’affirme un rapport américain rédigé suite à l’arrivée d’un patient souffrant de douleurs à cet endroit.

La suite après cette publicité
Coronavirus touche les testicules des hommes

>>> À lire aussi : « En France, la seconde vague arrive massivement » : les propos inquiétants d’un épidémiologiste

Un nouveau symptôme du Coronavirus découvert

La suite après cette vidéo

Publié le 26 août dernier dans la revue spécialisée American Journal of Emergency Medecine, un rapport rédigé par 5 médecins dévoile un nouveau symptôme qui touche les hommes. Un patient américain de 37 ans est arrivé aux urgences avec de fortes douleurs aux testicules en plus d’avoir d’autres symptômes du Coronavirus. Plié de douleur, les médecins ont remarqué que ses parties génitales étaient enflées.

La suite après cette publicité

Étant donné que le patient a développé plusieurs symptômes « constitutionnels » du virus depuis 10 jours et a été testé positif 15 jours auparavant, il se pourrait que ces douleurs soit en lien avec le Covid-19. Selon les médecins, il s’agit d’une « altération de la qualité des spermatocytes ». Le rapport indique que « Le sperme chez les hommes infectés par le SARS-CoV-2 démontre une altération de la qualité des spermatocytes, ayant potentiellement un impact futur sur la fertilité masculine ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : dans quel ordre se développe les symptômes ?

Le Coronavirus s’attaque aux parties génitales

La suite après cette publicité

De plus, les complications à cet endroit du corps peuvent donner lieu à une infertilité et affecter le système génito-urinaire. Fort heureusement, après avoir passé une nuit à l’hôpital, l’homme a pu rentrer chez lui le lendemain avec des douleurs moins prononcées.

Toutefois, les médecins précisent que même si c’est un cas rare, « la progression de la pandémie de SARS-CoV-2, les complications reproductives rares doivent être caractérisées. L’identification des effets génito-urinaires peu fréquents peut aider les médecins urgentistes à identifier cette maladie (…) et à déclencher un traitement approprié, une quarantaine et un suivi de la fertilité ».

Les experts ne sont pas tous d’accord, mais nombre d’entre eux affirment que le virus pénètre dans le corps grâce aux protéines de type ACE2 présentes dans les poumons, le coeur, les intestins et les testicules, relate GQ.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Covid-19 : un gros changement est à prévoir avec les tests !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.