Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Déconfinement : ce phénomène TRÈS inquiétant qui pourrait se produire au moment de déconfiner…

Publié par Justine le 06 Nov 2020 à 16:15

Cela ne fait aucun doute, cette période troublée a de graves conséquences psychologiques sur les Français. Selon une étude, le déconfinement à venir est favorable à l’augmentation des idées suicidaires de la population. Découvrez les conclusions de cette étude dans la suite de l’article.

Déconfinement augmentent idées suicidaires

>>> À lire aussi : François Hollande : l’ancien président révèle l’erreur du gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire !

Un deuxième déconfinement à risque ?

Le reconfinement vient à peine d’être annoncé, que certains pensent aux conséquences du déconfinement à l’image de la Fondation Jean-Jaurès qui a mené une étude intitulée « Les Français et le suicide ». France Info dévoile les conclusions qui sont loin d’être positives. En effet, cette période de crise sanitaire n’est pas sans conséquences pour certains Français.

À la question : « Avez-vous déjà envisagé sérieusement de vous suicider ? », la réponse est positive pour 20 % des 2 000 personnes interrogées. Parmi ce taux, 11 % y ont pensé pendant le premier confinement, contre 17 % durant le déconfinement. Par ailleurs, les plus concernés sont les dirigeants d’entreprises (27 %), les chômeurs (27 %) et les artisans-commerçants (25 %). Des chiffres qui laissent entrevoir le pire pour ce reconfinement.

>>> À lire aussi : Confinement : Anne Hidalgo annonce de nouvelles mesures restrictives à Paris !

Comment prévoir le prochain déconfinement ?

La seconde vague de Coronavirus est plus virulente que la première dont le déconfinement risque de mener vers une vague de suicides. De ce fait, ce second confinement est considéré plus à risque que le premier. Michel Debout, professeur de médecine légale et membre de l’Observatoire national du suicide, tire la sonnette d’alarme : ce sujet est invisible dans les médias, alors qu’il existe.

Selon lui, une bulle de protection a été mise en place autour de nombreux Français pendant le premier confinement. Malheureusement, ce second enfermement est synonyme d’incompréhension : pourquoi les petits commerçants doivent fermer leurs magasins alors que les principaux lieux de contaminations restent ouverts ? Il pointe du doigt l’utilisation de mots blessants comme « métiers non-essentiels » et demande à ce qu’il y ait de la prévention grâce à la création d’un nouveau comité. Ce dernier serait intégré au Comité scientifique et serait composé de psychiatres, psychologues, médecins généralistes et cancérologues.

>>> À lire aussi : Prolongement du confinement : cette date tardive envisagée par de nombreux spécialistes…

Source : France Info