Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Les femmes qui ont pris ces pilules contraceptives dans leur vie doivent absolument vérifier si elles n’ont pas ces symptômes !

Publié par Justine le 23 Sep 2020 à 13:33

Les jeunes femmes ont de moins en moins de choix de pilules contraceptives. Après l’Androcur, ce sont le Lutéran et le Lutényl qui sont considérés comme risquées. Ces dernières augmentent le risque de tumeur au cerveau. L’ANSM appelle toutes les femmes qui les prennent à témoigner.

Pilules contraceptives tumeur

>>> À lire aussi : La pilule contraceptive pour homme, c’est pour bientôt ?

Deux pilules pointées du doigt

Les pilules progestatives sont une nouvelle fois pointées du doigt par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans une mise en garde en date de juin 2020. Après l’Androcur, il s’avère que les pilules Lutéran, Lutényl et leurs génériques, augmentent le risque de méningiome. Il s’agit d’une tumeur au cerveau bénigne dans la plupart des cas. Ces deux pilules sont prescrites pour les troubles liés à la ménopause et à l’endométriose.

Suite à cette alerte, l’ANSM demande, dans un nouveau communiqué, aux patientes de venir témoigner de leur expérience ou poser des questions jusqu’au 30 septembre. Suite à ça, il y aura une consultation publique le 2 novembre.

20 minutes a interrogé Isabelle Yoldjian, cheffe du pôle gynécologie de l’ANSM qui affirme qu’ « Avec un effet dose : plus on prend le traitement longtemps à dose élevée, plus le risque est important. En clair, une femme qui prend ces traitements plus de six mois risque environ 3,3 fois plus de développer cette maladie qu’une femme qui ne le prend pas. A partir de cinq ans, le risque est multiplié par 12,5 pour le Lutényl, et par 7 pour 3,5 ans sous Lutéran. »

>>> À lire aussi : En regardant la journaliste présenter le journal, elle était loin d’imaginer qu’elle allait lui sauver la vie !

Que faire si vous prenez les pilules Lutéran et Lutényl ?

Isabelle Yoldjian explique la démarche à suivre : « Les femmes qui ont pris le traitement pendant de nombreuses années doivent vérifier qu’elles n’ont pas de symptômes neurologiques. Si c’est le cas, ou si elles ont plus de 35 ans et qu’elles prennent ces médicaments depuis plus de cinq ans, les professionnels de santé doivent leur proposer de réaliser une imagerie cérébrale. » 

Suite à cette mise en garde, le Lutéran n’est plus commercialisé en France depuis ce mois de septembre. En effet, elle est beaucoup plus utilisée que le Lutényl et les génériques. Ayant connaissance de ces informations et si vous prenez une de ces pilules, allez consulter votre médecin traitant.

>>> À lire aussi : Quand il est né, ce bébé tenait dans sa main quelque chose de surréaliste… le choc !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.