Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Pfizer et le Pari de 43 Milliards de Dollars sur l’Explosion des « Turbo Cancer »

Publié par Notre Rédaction le 10 Jan 2024 à 17:18
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avez-vous déjà entendu parler des « cancers turbo » ? Ce terme, encore peu connu du grand public, désigne une forme agressive de cancer qui se développe à une vitesse alarmante.

Récemment, Pfizer, géant pharmaceutique, a fait un pari audacieux de 43 milliards de dollars sur l’explosion de ces cancers à travers le monde. Mais qu’est-ce qui se cache derrière cette décision surprenante ?

pfizer

À lire aussi : « Je suis toute seule » : le vibrant témoignage de Clémentine Célarié sur son combat contre le cancer

L’acquisition de Seagen par Pfizer

Pfizer a récemment complété l’acquisition de Seagen, une petite entreprise pharmaceutique spécialisée dans le traitement des cancers turbo, pour un montant stupéfiant de 43 milliards de dollars.

Cette acquisition propulse Pfizer au rang de plus grande entreprise d’oncologie au monde, capable de traiter la majorité des cancers turbo causés par les vaccins à ARNm.

Mais pourquoi Pfizer, déjà prospère grâce à ses vaccins à ARNm, investirait-elle une somme aussi colossale dans une petite entreprise de médicaments contre le cancer ?

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Pfizer, avec cette acquisition, passe de la capacité de traiter deux types de cancers turbo à sept sur dix.

Les déclarations du PDG de Pfizer et les implications

Albert Bourla, PDG de Pfizer, a fait des déclarations troublantes lors de sa tournée médiatique sur l’acquisition de Seagen.

Il a affirmé avec certitude que 33% des personnes seront touchées par des cancers turbo à l’avenir et que des familles entières seront affectées.

Les nouveaux traitements contre le cancer sont comparés à des « missiles » ciblant la plupart de ces cancers, avec une production à une échelle jamais vue auparavant.

Ces déclarations soulèvent des questions cruciales. Pourquoi une entreprise aurait-elle besoin de produire des traitements contre le cancer à une échelle sans précédent ?

Pourquoi Pfizer parierait des dizaines de milliards de dollars sur la continuation de l’explosion des cancers turbo à des taux exponentiels dans le monde ?

À lire aussi : Virus du cerf zombie : une étrange maladie qui inquiète les autorités

Conséquences et perspectives d’avenir

L’acquisition de Seagen par Pfizer et les déclarations de son PDG suggèrent une prévision alarmante de l’avenir des cancers turbo.

Cette situation présente à la fois des défis et des opportunités. D’un côté, elle soulève des inquiétudes éthiques et sanitaires sur les causes potentielles de ces cancers.

De l’autre, elle offre une chance de développer des traitements innovants et ciblés.

Il est crucial de surveiller de près l’évolution de cette situation et de pousser pour une transparence totale dans la recherche et le développement de ces traitements.

La santé publique doit rester au premier plan de toutes les décisions prises dans ce domaine.

L’investissement massif de Pfizer dans le traitement des cancers turbo ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de l’oncologie.

Alors que nous nous interrogeons sur les motivations et les implications de ce pari, une chose est certaine : le monde de la médecine et des soins de santé est sur le point de subir une transformation majeure.

À lire aussi : Attention, ces maladies sont celles qui tuent le plus en France