Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Covid-19 : trois femmes enceintes en réanimation, ce que l’on sait !

Publié par Celine Spectra le 03 Sep 2021 à 11:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Trois femmes enceintes infectées par la Covid-19 ont cette semaine été hospitalisées en réanimation, au CHU de Lille. Ce jeudi 02 Septembre, il n’en restait plus qu’une, les deux autres sont néanmoins toujours hospitalisées.

Publicité

Il faut savoir qu’aucune des trois n’était vaccinée. Et le message des médecins est désormais clair : la vaccination est la seule véritable solution de protection.

Trois femmes enceintes infectées par la Covid-19 hospitalisées cette semaine en réanimation

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Un homme essaie de ressentir une grossesse mais l’expérience est pire qu’il l’imaginait

Trois femmes enceintes infectées par la Covid-19 admises en réanimation

Publicité

À Lille, trois femmes enceintes ont cette semaine été hospitalisées en réanimation au CHU. Elles avaient développé une forme grave de la Covid-19 et aucune des trois n’était vaccinée. Il est force de constater que beaucoup de femmes enceintes sont réticentes à cette vaccination.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

En effet, elles craignent des effets secondaires pour leur bébé ou bien alors de faire une fausse couche au premier trimestre. Mais les médecins du CHU de Lille sont formels, c’est la Covid-19 qui est dangereuse, que cela soit pour la mère ou pour l’enfant.

La Haute autorité de santé (HAS) recommande d’ailleurs depuis quelque temps une vaccination dès le premier trimestre de grossesse.

Publicité

>>> À lire aussi : « Il n’y avait quasi plus d’espoir » : Thibault Garcia fait des révélations sur la grossesse de Jessica Thivenin 

Quels sont les risques de la Covid sur les femmes enceintes ?

Selon Louise Ghesquière, médecin obstétricienne à la maternité Jeanne de Flandre, il est important de savoir qu’être enceinte est un facteur de risque en soi. En effet, il s’agit d’un terrain beaucoup plus fragile. Et il est possible de développer une forme plus sévère au niveau pulmonaire. Nécessitant une hospitalisation en réanimation pour de l’oxygène.

Publicité

De plus, il peut également y avoir des conséquences sur la grossesse en elle-même, car la fièvre entraîne des contractions. Et si le bébé ne les tolère pas bien, ou bien encore si la maman présente un tableau sévère, il est possible d’être amené à interrompre la grossesse.

Pour le docteur Ghesquière, la seule et unique solution, c’est la vaccination dès le premier trimestre de grossesse. C’est le seul moyen de protéger la maman et le bébé.

En ce qui concerne les craintes de fausses couches au premier trimestre, l’obstétricienne stipule que des études récentes ont démontré qu’il n’y avait pas de sur-risque de fausses couches à cause de la vaccination au premier trimestre de grossesse.

Publicité

>>> À lire aussi : Shy’m nue et enceinte : des clichés inédits de sa grossesse dévoilés !

Source : LaVoixDuNord

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN