Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Drame : un élevage de visons infecté par le Covid-19…toutes les bêtes abattues

Publié par Elisa GERLINGER le 22 Nov 2020 à 19:58
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les ministères de l’Agriculture, de la Santé et de la Transition écologique ont annoncé avoir trouvé un élevage de visons contaminé par le coronavirus.

La France surveille ses élevages de visons depuis le mois d’avril, suite à une alerte lancée par les Néerlandais. À la mi-novembre, des analyses ont été réalisées dans le cadre d’un programme dédié conduit par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

La suite après cette publicité

La présence du Covid-19 vient d’être détectée dans un élevage de visons dans notre pays, en Eure-et-Loire. Les ministères de l’Agriculture, de la Santé et de la Transition écologique ont annoncé la nouvelle ce dimanche 22 novembre.

>>> À lire aussi : Covid-19: d’inquiétants cas de contamination entre l’animal et l’homme…

Un élevage de visons positif au coronavirus

La suite après cette publicité

« L’abattage de la totalité des 1 000 animaux encore présents sur l’exploitation et l’élimination des produits issus de ces animaux » a été ordonné, indiquent-ils dans leur communiqué.

Alors que celui-ci est contaminé, les trois autres élevages de visons dans le pays sont étudiés de près. L’un d’eux a été testé négatif au virus et « des analyses sont encore en cours dans les deux derniers ». « Si des résultats s’avéraient positifs dans l’un de ces deux élevages, les mêmes mesures d’abattage que dans le premier élevage concerné seraient appliquées » , indique le gouvernement.

>>> À lire aussi : Coronavirus : 100 000 visons abattus en Espagne, une mesure drastique qui fait scandale !

La suite après cette publicité

Des cas détectés dans plusieurs pays

La France n’est pas le premier pays à détecter des cas de contamination dans ses élevages de visons. La Suède, la Grèce, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas ou encore les Etats-Unis ont rapporté des contaminations. Mais les premiers cas observés étaient au Danemark comme nous vous le relations ici.

Ce qui a le plus inquiété le pays n’est pas la contamination de l’élevage, mais la contamination inter-espèces. Des humains auraient été infectés par l’animal.

La suite après cette publicité

Afin de ne pas compromettre l’efficacité du vaccin, le gouvernement danois a pris une décision radicale. L’abattage de 17 millions de visons a été ordonné dans le pays.

« Une mutation du virus, passant des visons aux humains, aurait pu compromettre l’efficacité d’un futur vaccin » , s’est justifiée la Première ministre, Mogens Jensen.

>>> À lire aussi : Les images atroces d’un élevage de visons révélées ! One Voice demande sa fermeture

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo