Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Bonne nouvelle : L’institut Pasteur de Lille estime avoir trouvé un traitement efficace contre le coronavirus !

Publié par Lucie B le 29 Sep 2020 à 17:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’institut Pasteur de Lille affirme avoir identifié une molécule efficace contre la Covid. Il ne reste plus que les derniers essais cliniques à réaliser mais cela demande des financements.

À lire aussi : Une femme enceinte passe trois appels au Samu et pourtant le pire se produit !

La suite après cette publicité

Une stratégie payante

En collaboration avec les laboratoires d’Apteeus, l’Institut Pasteur a testé plus de 2000 molécules dans le but de trouver un traitement contre le coronavirus en l’attente d’un vaccin. Et après plusieurs mois de tests, une molécule semble avoir prouvé son efficacité. « Le recul sur ce produit est suffisant pour savoir qu’il peut se montrer efficace avec la posologie normale administrée, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Et les alertes concernant les effets secondaires sont rares » , explique un membre de l’équipe de recherche.

La molécule en question n’est pas l’hydroxychloroquine qui a démontré des effets positifs lors des premiers tests mais n’a pas résisté face à des modèles plus complexes. Cela démontre donc les limites de son efficacité clinique.

La suite après cette publicité

Un manque de financement pour continuer les essais cliniques

Le nom de la fameuse molécule est d’ailleurs gardé secret par l’Institut Pasteur. « On veut éviter le marché parallèle et la maîtrise des stocks car c’est un médicament qui existe sur un petit marché actuellement. » Il reste d’ailleurs une dernière étape avant la validation du traitement. Car même si la molécule subit des tests in vitro depuis le mois de juin, il faut organiser un essai clinique.

« Nous avons besoin de plusieurs centaines de patients pour ces essais. » Et également de 5 millions d’euros. C’est d’ailleurs le manque de financement qui constitue un frein au développement. Mais une fois cet obstacle débloqué, l’Institut Pasteur assure que cette dernière ligne droite peut aller assez vite.

La suite après cette publicité

Source : 20 minutes

À lire aussi : Une bactérie mangeuse de cerveau retrouvée dans l’eau du robinet

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo